Recherche

Faire un donParrainage
Le porc est la viande la plus consommée en Suisse

Les porcs sont traités comme de la marchandise

Le porc est la viande la plus consommée en Suisse

Faits importants à savoir

Les porcs font partie des animaux les plus intelligents et sont dotés de capacités d'apprentissage énormes. Dans un cadre de vie aux conditions naturelles, ils consacrent une grande partie de leur temps à explorer leur environnement. Les porcs sont des animaux très propres et comme ils ne peuvent pas transpirer, ils aiment prendre un bain rafraîchissant dans la boue pendant les journées chaudes. En tant que créatures sociables, elles vivent en plus grands groupes. Mais en Suisse, une grande partie des porcs est en souffrance. Car, malheureusement, leurs besoins fondamentaux tels que l'hygiène personnelle, le comportement social, la recherche de nourriture et la construction de nids sont supprimés au nom de l'élevage. Or il en résulte de  graves dommages physiques et psychologiques.

Les suisses adorent avoir du porc dans leurs assiettes, qu'il s'agisse de saucisses, de côtelettes ou d'escalopes panées : le porc est la viande la plus consommée dans notre pays. Le rapport agricole suisse de 2017 indique que chaque helvète consomme en moyenne 22 kg de porc par an, ce qui représente la moitié de sa consommation totale de viande.

Moins de 1 m² par porc dans les porcheries suisses

Près de 1,5 million de porcs sont élevés dans les porcheries suisses pour couvrir la consommation de notre pays. Bien que la loi suisse en matière de protection des animaux soit souvent qualifiée d'exemplaire, la législation présente de grandes lacunes en matière de bien-être animal, notamment pour les porcs d'engraissement. Les structures d'élevage ont été conçues de manière à produire plus, plus vite et au moindre coût. L'espace est donc limité : chaque porc de 85 à 110 kg dispose de 0,9 m² seulement. Étant donné que la législation écarte toute obligation d'assurer aux animaux un accès à l'extérieur, la plupart des porcs passent leur courte vie dans des stalles fermées sans jamais accéder aux pâturages.

    QUATRE PATTES soutient l'initiative sur l'élevage intensif

    Répercussions sur la santé mentale et physique des porcs

    D'un naturel généralement espiègle et joyeux, les porcs souffrent d'un manque d'espace et d'activité : stressés, ils sont plus vulnérables face aux maladies. Mais ce n'est pas tout. Les porcs destinés à la production de viande sont soumis à une prise de poids éclair qui pèse considérablement sur leurs articulations et leurs os.

    Il est un fait que la plupart des porcs élevés en Suisse souffrent pendant le processus d'engraissement. En tant que consommateur, vous pouvez contribuer à atténuer ces souffrances en suivant les recommandations ci-dessous.

    Ce que vous pouvez faire

    • Consommez moins de viande de porc.
    • Si vous achetez du porc, optez pour de la viande issue d'un élevage respectueux du bien-être animal (comme l'élevage en plein air ou biologique).