Recherche

Faire un don Parrainages Menu

le gavage

Quelles tortures subissent les animaux au nom de la «délicatesse» nommée foie gras?

Pour obtenir le fameux «foie gras» , d'atroces cruautés sont infligées aux animaux. Par la pratique du gavage, les canards et les oies sont nourris de force et donc intentionnellement torturés et rendus malades pour produire ce «produit de luxe».

Pour que le foie et le filet de poitrine d’un canard ou d’une oie puissent être vendus sous les appellations « foie gras » et « magret », les animaux doivent avoir été engraissés à l'aide d'une pratique appelée la suralimentation forcée : ils sont nourris de force, soit gavés. Pour ce faire, un tube en métal ou en caoutchouc est introduit dans leur œsophage jusqu’à quatre fois par jour. Les aliments sont ainsi directement injectés dans leur estomac en quelques secondes. Cette opération est répétée tous les jours pendant environ deux à trois semaines. La quantité d’aliments ingurgitée par les animaux (généralement une bouillie à base de maïs et de graisse) augmente progressivement tout au long de la période d’engraissement jusqu’à atteindre 1 kg, soit l'équivalent de 12 kg de spaghettis pour un être humain.

Quatre faits au sujet du gavage

3 semaines de torture

Gänse in Legebatterien

Les canards sont généralement
gavés durant 15 jours, les oies durant 21 jours.

le gavage dure 3 secondes

Gans in einem Käfig

Le systèmes de gavage mécaniques peuvent nourrir de force jusqu'à 400 animaux par heure, les rendant à chaque fois un peu plus malades.

la quantité de nourriture augmente à chaque fois

Gans wird gestopft

L'augmentation progressive de la nourriture fait grossir le foie jusqu'à 10 fois sa taille normale

le taux de mortalité est de 2 à 4 %

Gans wird ein Metallrohr in die Speiseröhre eingsetzt

Dans les fermes ne pratiquant pas le gavage, il tourne autour des  0.2 %

Que représente le gavage pour les canards et les oies?

Malade et surdimensionné, le foie exerce une pression immense sur les poumons ainsi que d’autres organes. D’autre part, l’œsophage souffre souvent de graves lésions (dues à l’insertion du tube dans le gosier des animaux). Cette méthode d'alimentation brutale entraîne des halètements, de graves problèmes respiratoires ainsi qu’un taux de mortalité de dix à vingt fois plus élevé que la normale (taux normal compris entre 2 et 4 %). En outre, les animaux sont souvent enfermés dans des cages minuscules sans pouvoir bouger, accéder à l’air libre ou satisfaire leurs besoins élémentaires en eau (les oies et les canards sont des oiseaux aquatiques). D'autre part, il ne faut pas oublier les souffrances endurées par les poussins femelles : étant donné que leur foie n’est pas utilisé pour produire du foie gras, ils sont généralement broyés ou gazés juste après leur éclosion.

Contexte juridique en Suisse

Considéré comme un acte de cruauté envers les animaux, le gavage est interdit depuis 1978 en Suisse, conformément à la loi en matière de protection des animaux. L’importation de produits issus du gavage est néanmoins autorisée. Ainsi, plus de 200 tonnes de foie gras et plusieurs centaines de tonnes de magret de canard sont importées en Suisse chaque année tandis que les souffrances infligées à des millions de canards et d’oies restent inchangées. Malheureusement, les arguments souvent utilisés pour souligner la dimension éthique des produits, par exemple « élevés en plein air » ou « engraissés à la main », ne garantissent en aucun cas le bien-être des animaux.

Ce que vous pouvez faire

  • Ne consommez pas de produits issus de la suralimentation forcée. Le plus célèbre d’entre eux est le foie gras, mais il y en a d’autres. Par conséquent, méfiez-vous des produits à base de canard et d’oie (notamment le magret).
  • Le duvet animal utilisé dans la literie et les doudounes provient souvent d’animaux qui ont été victimes de la suralimentation forcée. Si vous souhaitez des conseils pour trouver des produits issus de pratiques éthiques, consultez notre guide d'achat.
  • Si vous achetez des produits à base de canard ou d’oie, assurez-vous que les animaux proviennent d’une ferme biologique ou avec basse-cour qui n’a pas recours au gavage. La viande de canard et d’oie provenant de pays exportateurs de foie gras tels que la France, la Bulgarie, la Hongrie et l’Espagne, doit faire l’objet d’une attention particulière.
  • Faites part à votre famille et à vos amis des souffrances infligées aux animaux engraissés par gavage.
  • N’hésitez pas à exprimer votre aversion dans les magasins et les restaurants où vous trouverez des produits élaborés à partir d'animaux nourris de force et contactez leurs services client.