Recherche

Faire un don Parrainages

L’opération de Meimo s’est bien déroulée

15.4.2019

Meimo a été castré durant le weekend et a bénéficié de soins dentaires

Zurich, le 15 avril 2019 – La visite du vétérinaire à Arosa Terre des Ours a pris un peu plus de temps qu’initialement prévu. L'ours Meimo a dû être castré et subir des examens médicaux supplémentaires tels que des traitements dentaires. Une seconde opération sera encore nécessaire pour soigner les dents de Meimo qui sont vraiment en piteux état. L'équipe de vétérinaires et de gardiens locaux s'occupe maintenant de lui, afin qu'il puisse se rétablir au mieux.

Déroulement des événements du samedi 13 avril dernier

Près d'une douzaine de médecins et d'assistants étaient de service. Aux seules fins de la chirurgie dentaire, deux vétérinaires spécialisés étaient sur place. Comme pour le traitement de Napa, le vétérinaire Wolfgang Zenker et ses deux collaborateurs, le dentiste Dr Matthias Seewald, ainsi que Gregor Tauschitz de Visiovet, qui a réalisé les radiographies, étaient à nouveau présents à Arosa Terre des Ours. Pour commencer, Meimo a dû être anesthésié. Le Dr Wolfgang Zenker lui a administré l'anesthésique vers 11h20 à l'aide d'un fusil. 

« L'ours sentait qu'il se passait quelque chose »

Dr Wolfgang Zenker, vétérinaire 

Il a fallu environ 15 minutes pour que le remède fasse effet. Ensuite, Meimo a dû être transporté sur la table d'opération – un tour de force, car l'ours pèse environ 240 kilogrammes. Après avoir stabilisé sa position, on a fait des radiographies de ses dents. Seul un appareil à rayons X moderne, dont dispose heureusement l’équipe, permet de capturer des images et de détecter les zones à problème aussi rapidement. Les examens ont mené aux constatations suivantes : le Dr Seewald a posé le diagnostic d’une « hygiène bucco-dentaire déficiente ». Après avoir effectué une vingtaine de radiographies, il a estimé que l’opération allait prendre beaucoup plus de temps que prévu. Deux canines étaient complètement cassées et leurs nerfs exposés à l’air libre. De plus, une dent de la mâchoire inférieure était décolorée et nécessitait un traitement radiculaire

« Ça ne provoque aucune douleur car le nerf de la dent est déjà mort. Néanmoins cela reste problématique parce que les bactéries peuvent pénétrer à cet endroit et cela peut entraîner une inflammation »

Dr Matthias Seewald, vétérinaire

En plus d’être opéré des dents, Meimo devait également être préparé à être castré. Comme le moniteur d'anesthésie avec mesure du pouls et de la fréquence respiratoire montrait un état stable, la castration a pu être réalisée sans complications. La suture a été effectuée selon la technique de surjet intradermique pour que l'ours ne puisse pas lécher la plaie.

Pendant ce temps, l'équipe de dentistes expérimentés a continué à travailler sur les dents de Meimo. Une dent a pu être extraite et une autre obturée provisoirement. Comme l'ours ne devait pas être sous anesthésie pendant plus de deux heures, l'opération devait être terminée avant la fin de tous les traitements dentaires.
Meimo a ensuite été transporté de la table d’opération vers un enclos isolé et recouvert chaudement. À la suite de quoi il allait mettre un certain temps à se réveiller et se remettre de l'opération.

Contrôle vétérinaire de Meimo à Arosa Terre des Ours

Commentaires sur le déroulement de l'opération

Des complications sont survenues au niveau de la dernière molaire de la mâchoire inférieure parce qu’elle était cassée. La dent a ensuite dû être extraite pendant que le deuxième dentiste réparait la canine supérieure.  

« Ce fut une opération extrêmement difficile. Extraire la dernière molaire de la mâchoire inférieure alors que l’ours se trouvait en position couchée sur le dos était un réel défi. Mais tout s'est bien passé. L'objectif était d’éviter que Meimo ne souffre par la suite. Je pense que nous y sommes parvenus. »

Matthias Seewald, dentiste

En outre, Seewald félicite encore l'anesthésiste Stefan Hoby, qui a correctement dosé et surveillé la progression de l'anesthésie. Au sujet de l'état de Meimo pendant l'anesthésie ce dernier a déclaré:

«L’état de Meimo est resté stable pendant la première heure, mais ensuite sa respiration est descendue à quatre respirations par minute – peut-être du fait qu’il se trouve toujours en situation d’hibernation en ce moment. Pour cette raison, on a également eu recours à des médicaments. Mais sinon, les valeurs et la circulation sanguine des tissus étaient toujours bonnes. »

Stefan Hoby, anesthésiste

Le streaming en direct de 20 minutes a bénéficié d'un large public durant l’opération : jusqu'à 400 personnes par minute y ont assisté en direct.

Les suites de l’opération de Meimo

Les médecins espèrent que les plaies guériront correctement et sont heureux d’avoir pu extraire les deux dents qui dérangeaient le plus Meimo. Les gardiens vont maintenant donner des médicaments à Meimo, via sa nourriture.
 L'opération d'Amelia aura lieu dans les prochaines semaines. L'ourse sera également castrée afin qu'elle dégage le moins de phéromones possible. Cela afin d’éviter que les ours bruns sauvages vivant dans les Grisons ne soient attirés. Il est possible que les derniers traitements dentaires nécessaires à Meimo puissent être effectués le même jour.