Recherche

Faire un don Parrainages

QUATRE PATTES prend soin des animaux négligés de deux zoos au Liban

10.12.2019

Les animaux ont un besoin urgent de nourriture et de soins médicaux 

Zurich, le 5 décembre 2019 – L'organisation internationale de protection des animaux QUATRE PATTES a effectué une mission d'urgence au sud du Liban du 29 novembre au 2 décembre pour s’occuper, entre autres, de hyènes, de lions et d’ours bruns syriens hébergés dans deux zoos. En raison de l'instabilité persistante régnant dans le pays, les deux zoos privés ne disposent pas des ressources nécessaires pour prendre soin de leurs animaux. Après obtention de l'autorisation de la part des autorités, l'équipe QUATRE PATTES, composée de vétérinaires et de soigneurs d’animaux, s'est rendue au Liban et a apporté son soutien aux deux zoos en leur fournissant des médicaments ainsi que des aliments adaptés aux besoins des animaux. QUATRE PATTES évalue actuellement la possibilité de transférer les animaux dans un refuge sûr.

L'aide de l'équipe de sauvetage QUATRE PATTES est arrivée à point nommé pour ces animaux en détresse. En raison de la situation précaire au Liban, les fonds nécessaires pour l’approvisionnement en médicaments et en nourriture manquent cruellement. L'organisation locale de protection des animaux « Animals Lebanon » a donc demandé l'aide de QUATRE PATTES. « Les animaux et les zoos sont dans un état catastrophique. Le manque de nourriture, d'eau, de personnel et les conditions d'hébergement inappropriées ont laissé de profondes traces. Les animaux ont urgemment besoin de notre aide. Pour l'instant, nous ne pouvons pas dire si nous pourrons mettre en œuvre une mission de sauvetage. Mais nous travaillons étroitement avec « Animals Lebanon » pour trouver une solution afin de transférer les animaux dans des environnements adaptés à leur espèce », explique Amir Khalil, vétérinaire et responsable de l’intervention d'urgence QUATRE PATTES, qui a déjà sauvé plus de 60 animaux dans des zoos en Syrie, en Irak et dans la bande de Gaza. 

Des conditions d'hébergement inadaptées
Les animaux des deux zoos que QUATRE PATTES a visités au Liban sont enfermés dans de minuscules cages, dont certaines n’ont pas la superficie d'une table de ping-pong. Les ours n'ont pas d'eau et ont a arraché les griffes des lions (une intervention particulièrement brutale). Une des hyènes a eu les dents cassées lorsqu’elle a été capturée. Léthargique, elle est couchée à même le sol de sa cage toute sale et a un besoin urgent de soins médicaux.  

Un commerce illégal au Liban
Le commerce illégal d'espèces menacées d'extinction est un secteur florissant dans le monde entier. Au Liban, la majorité des animaux sauvages en captivité ont été capturés dans leur milieu naturel ou sont issus du commerce illégal – la plupart du temps en provenance de Syrie. Depuis 2017, une loi libanaise n'autorise la détention d'animaux sauvages que dans des zoos ou refuges agréés, ce qui n'est pas le cas pour les deux zoos visités par QUATRE PATTES. Par ailleurs, les lois en vigueur ne sont pas suivies de manière stricte.

Un total de six zoos au Liban
Au Liban, il existe actuellement six zoos, qui sont tous gérés par le privé et ouverts au public. Selon les recherches de l'organisation locale de protection des animaux « Animals Lebanon », ces zoos hébergent environ 30 grands félins, 8 ours, 30 primates, quelque 50 reptiles et 60 grands oiseaux. Les conditions d'hébergement dans les zoos ne sont pour la plupart pas adaptées aux espèces. Beaucoup d'animaux vivent dans de petits enclos misérables et souffrent de troubles du comportement. En raison de la malnutrition et du manque de soins médicaux, les animaux des zoos souffrent de graves problèmes de santé. 

QUATRE PATTES au secours des animaux négligés au Liban