Recherche

Faire un don Parrainages
Nerze werden auf engstem Raum in Drahtkäfigen gehalten.

Désormais on ne mangera plus de viande de chien à Angkor 
 

9.7.2020

QUATRE PATTES se félicite de la décision de Siem Reap au Cambodge d’interdire la viande de chien   

Zurich, le 9 juillet 2020 –QUATRE PATTES applaudit l’amélioration considérable de la vie de millions de chiens dans l'une des destinations touristiques les plus populaires d'Asie du Sud-Est. En effet, le 6 juillet, le ministère de l'agriculture, des forêts et de la pêche de la province de Siem Reap a décidé que l'abattage et le commerce de chiens destinés à la consommation humaine seront désormais interdits dans la province. Depuis 2018, QUATRE PATTES travaille en étroite collaboration avec le gouvernement cambodgien pour mettre fin au commerce ignoble de la viande de chien qui représente également un risque pour la santé publique. 

Chaque année, on estime que trois millions de chiens sont tués pour leur viande au Cambodge et selon les recherches de QUATRE PATTES, la province de Siem Reap est considérée comme le centre névralgique du commerce national de viande canine. Les plus de 7’000 chiens qui y sont capturés chaque mois servent également à répondre aux demandes de viande de chien de la partie orientale du pays - en particulier à Phnom Penh, la capitale du Cambodge. Jusqu'il y a peu, ce commerce abject s'est poursuivi sans aucune entrave, bien que la consommation de viande de chien soit controversée. Moins de 12 % des Cambodgiens ont déclaré, dans une étude de marché menée par QUATRE PATTES, qu'ils mangeaient régulièrement cette viande. 

« La décision historique prise par le gouvernement de Siem Reap d'interdire la capture, le commerce et l'abattage de chiens est un événement marquant pour le bien-être des animaux au Cambodge. Elle reflète l'état d'esprit actuel de la population. Nous espérons que toutes les autres provinces suivront l'exemple de Siem Reap afin de protéger la vie de millions de chiens. »

Dr Katherine Polak, vétérinaire et responsable du programme Aide aux animaux errants de QUATRE PATTES en Asie du Sud-Est

Siem Reap est une plaque tournante du commerce de la viande de chien 
Au cours de ses enquêtes, QUATRE PATTES a visité un total de 21 restaurants dans la seule ville de Siem Reap, qui « cuisinent » environ 2’900 chiens par mois. De nombreux restaurants sont situés à proximité immédiate du complexe du temple mondialement connu d'Angkor Vat. QUATRE PATTES a également découvert un abattoir de chiens dans la province ainsi que cinq installations où les chiens sont enfermés jusqu'à leur abattage. Chaque mois, des minibus amènent au moins 3’750 chiens vivants, entassés dans de petites cages, de Siem Reap vers les grands abattoirs de Kampong Cham, de Kampong Thom et de Skun. Ils y sont noyés, poignardés ou pendus, dépecés et vendus par des grossistes à la centaine de restaurants de viande canine recensés à Phnom Penh.  

Le commerce des chiens volés 
Selon les recherches de QUATRE PATTES, le commerce de la viande de chien au Cambodge est une activité très lucrative. Un chien vivant rapporte entre 1.90 et 2.90 francs le kilo, tandis qu'un kilo de viande de chien crue est vendu jusqu'à 3.80 francs. Un plat de viande de chien coûte un peu plus d'un franc. Les hommes constituent la majorité des consommateurs. Après le travail, ils se rendent dans des bars et mangent la viande servie en accompagnement de l'alcool. Les femmes, en revanche, ne mangent pas de viande de chien en public, mais bien à la maison - souvent parce qu'on croit, à tort, au pouvoir thérapeutique de cette viande. Tant les animaux de compagnie que les chiens errants font l’objet de ce trafic pour leur viande. Beaucoup d'entre eux sont capturés autour des pagodes et dans les rues ou même dérobés à leur propriétaire.

La lutte de QUATRE PATTES contre le commerce de la viande de chien et de chat  
Au Cambodge, QUATRE PATTES travaille étroitement avec « Animal Rescue Cambodia », l'organisation locale de protection des animaux ainsi qu'avec le « Cambodian Mine Action Centre », un département du gouvernement cambodgien. Afin de mettre durablement un terme au commerce ignoble de la viande de chien et de chat en Asie du Sud-Est, QUATRE PATTES a lancé une campagne tant au niveau international que national. 

« Grâce à un travail de sensibilisation et d’information, à la coopération avec les autorités responsables et les associations touristiques, les gouvernements doivent être incités à adopter des lois strictes de bien-être animal interdisant la capture, l'abattage et la consommation de chiens et de chats. »

Dr Karanvir Kukreja, vétérinaire et chef de projet de campagnes de QUATRE PATTES

En outre, QUATRE PATTES soutient les organisations et les communautés locales de protection des animaux avec des programmes humains et durables pour la gestion de la population de chiens et de chats. QUATRE PATTES est également partenaire des coalitions pour le bien-être animal DMFI (Dog Meat Free Indonesia) et l’ACPA (Asia Canine Protection Alliance), qui s’engagent contre ce commerce en Asie du Sud-Est. 

QUATRE PATTES a également lancé une pétition contre le commerce de la viande de chien et de chat, qui a déjà été signée par plus de 800’000 sympathisants dans le monde entier : 

Au sujet de QUATRE PATTES
QUATRE PATTES est une organisation internationale de protection des animaux vivant sous influence humaine, qui révèle les souffrances, sauve les animaux dans le besoin et les protège. QUATRE PATTES fête cette année ses 20 ans en Suisse. Fondée par Heli Dungler à Vienne en 1988, l'organisation se concentre sur les chiens et les chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des campagnes et des projets durables, QUATRE PATTES apporte une aide rapide et une protection à long terme aux animaux en détresse. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce. www.quatre-pattes.ch

Sylvie Jetzer

Sylvie Jetzer

Communication & Marketing

sylvie.jetzer@vier-pfoten.org

+41 43 501 57 49

QUATRE PATTES – Fondation pour la protection des  animaux
Enzianweg 4
8048 Zurich