Recherche

Faire un don

Première étape de socialisation franchie avec succès à Arosa Terre des Ours

1.7.2019

Amelia et Napa se sont plusieurs fois rapprochés

Les trois habitants d’Arosa Terre des Ours, Napa, Amelia et Meimo, tous trois libérés de conditions de détention indignes par QUATRE PATTES, ont jusqu'ici été séparés. Confor-mément à la stratégie « zéro descendance » de QUATRE PATTES, les ours mâles Napa et Meimo ont été castrés au sein du refuge et Amelia y sera stérilisée cette année. L’équipe des soigneurs a justement profité du fait qu’Amelia se trouve actuellement en période de rut, pour que Napa et elle puisse s'habituer l'un à l'autre sans agressivité. Les soigneurs conti-nueront à observer l’évolution de leurs comportements et dès qu'ils jugeront le bon moment venu, l'équipe d'Arosa Terre des Ours réunira également Meimo avec Amelia et Napa.

Le record du monde d’hier a envoyé un message clair en faveur de la protection des ours et Arosa Terre des Ours entend bien poursuivre sur cette lancée. Au cours du week-end, Napa et Amelia, cha-cun dans leur enclos, ont montré un intérêt accru l'un pour l'autre. Les observations faites par les soi-gneurs ont confirmé que les deux ours se trouvaient en période de rut. Il a alors été décidé de ne plus attendre plus longtemps et de commencer la socialisation dès 7h00 ce lundi matin. Car pendant la phase dite « des chaleurs », tout comportement agressif est fortement réduit. Amelia a d'abord été relâchée dans l'enceinte sud. Napa l’a suivie quelques minutes plus tard. Les deux ours se sont d'abord brièvement dirigés vers la nourriture, puis se sont rapidement retrouvés et ont passé une heure ensemble. De fait, une stratégie d’élevage « zéro descendance » ne signifie pas que les ours ne puissent pas s'approcher les uns des autres. Ainsi, Napa et Amelia ont pu laisser libre cours à leur instinct naturel. Il a d'ailleurs pu être observé que la différence de taille entre les deux animaux est plutôt minime. Après une première « rencontre amoureuse », les deux ours ont pris un bain dans l'étang du refuge et se sont encore plusieurs fois rapprochés par la suite. Ensemble, ils ont marché et joué à travers la grande réserve naturelle. Cette phase durera sans doute quelques jours, tout au plus. L’ours Meimo, qui a grandi avec Amelia, a quant à lui profité du soleil matinal dans l'enceinte nord, cherché à manger et semblait très détendu.

Pour Napa, le premier habitant d'Arosa Terre des Ours, ce fut le premier contact direct avec un con-génère. L'ancien ours de cirque venu de Serbie a passé toute sa vie seul dans une cage étroite et rouillée pour servir d’attraction. Jusqu’à ce que l'organisation de protection des animaux QUATRE PATTES le libère et le transfère au sein du refuge d’Arosa Terre des Ours. Il y a cinq mois, Amelia et Meimo, deux des derniers ours de restaurant albanais, ont eux aussi été libérés de conditions de dé-tention inappropriées et profitent désormais de l'air pur des montagnes d'Arosa. Les trois ours se sont habitués à leur nouveau foyer et le premier pas vers leur socialisation a été franchi avec succès ce matin. Dès que les soigneurs le jugeront bon, Meimo ira rejoindre Napa et Amelia.

Suivez l'évolution de cette aventure passionnante via nos chaînes sur les réseaux sociaux, le site internet et la caméra 360°. Une visite du refuge en vaut actuellement vraiment la peine car pendant la saison du rut et la période de socialisation, les ours sont plus visibles que jamais. De plus, les tempé-ratures à Arosa continuent d'être plus agréables qu'en plaine.