Recherche

Faire un don Parrainages
Rettungsaktion in Rumänien

Course contre la montre : 228 moutons ont déjà été sauvés après le naufrage d’un cargo en Roumanie

28.11.2019

Le partenaire de QUATRE PATTES a percé des trous dans la coque du navire - la mission de sauvetage se poursuit aujourd'hui

Zurich, le 28 novembre 2019 – L'association roumaine de protection des animaux ARCA, formée pour de telles missions par l'organisation internationale de protection des animaux QUATRE PATTES, continue de travailler sans relâche et s’efforce de sauver un maximum de moutons parmi les 14000 qui sont coincés à bord du navire. Parti de Roumanie, celui-ci était en route vers l'Arabie Saoudite lorsqu'il a chaviré le 24 novembre. Hier, l’équipe a pu sauver 109 moutons supplémentaires. Au total, 228 animaux ont échappéà une mort certaine. Les moutons qui ont été secourus sont en quarantaine à environ 25 kilomètres de Midia Novodari, où des vétérinaires roumains les soignent. Aujourd'hui, l'intervention d'urgence coordonnée par QUATRE PATTES se poursuit même si à l'heure actuelle les chances de sauver davantage de moutons s'amenuisent.

Une vidéo publiée hier par QUATRE PATTES fait état des tentatives désespérées de l'équipe et de la tristesse et de la difficulté de la situation.

« Nous avons percé deux trous sur le flanc du navire pour faciliter l'accès aux animaux. La situation est très difficile à cause de la fumée et des émanations toxiques, mais nous avons réussi à installer un ventilateur à l'intérieur du navire, nous permettant ainsi d’y pénétrer avec un masque de protection. Naturellement, la santé des animaux se détériore. Ils présentent déjà de gros problèmes respiratoires, mais chaque vie compte, c'est pourquoi nous continuons ».

Ovidiu Rosu, vétérinaire de l'association ARCA 

L'équipe travaille en collaboration avec l’Inspectorat pour les situations d’urgence (ISU). QUATRE PATTES est en contact avec les autorités compétentes pour prendre en charge les animaux et trouver une solution durable et respectueuse de leur bien-être. 

QUATRE PATTES exige qu’une enquête approfondie soit menée afin de faire la lumière sur ce terrible incident. 

« À maintes reprises, le bien-être animal est menacé au cours du transport des animaux. De telles tragédies sont le signe que le bien-être des animaux n'est tout simplement pas garanti lors des transports sur de longues distances vers des pays tiers.En fait, les normes européennes en matière de bien-être animal doivent être assurées entre le point de départ et la destination et ceci, même en dehors de l'Union Européenne. Bien que ce ne soit souvent pas le cas, les autorités approuvent les transports illégaux. Si les règles relatives au bien-être animal ne sont tout simplement pas respectées, l'Union Européenne doit engager des procédures d'infraction et réexaminer d'urgence sa réglementation en matière de transport. Les transports longue distance vers des pays tiers devraient être interdits» 

Dr. Martina Stephany, directrice du département Animaux de rente et Nutrition chez QUATRE PATTES