Recherche

Faire un donParrainage
Teddy en cage

La vérité dévoilée: comment la « Tiger Mafia » en Asie et en Europe est impliquée dans le commerce de grands félins menacés d’extinction

9.11.2020

Après des années de souffrance, l’ours Teddy peut enfin mener la vie qu’il mérite en Bulgarie

Zurich, le 9 novembre 2020 – Le 5 novembre, l’organisation mondiale de protection des animaux QUATRE PATTES a porté secours à un ours brun âgé de quatre ans en l’extirpant des conditions cruelles dans lesquelles il vivait dans le nord de la Macédoine. Selon son ancien propriétaire, Teddy était un ourson orphelin lorsqu’il a été découvert dans la nature avant d’être ensuite élevé comme un animal de compagnie. Devenu grand, il a dû être confié au zoo de Shtip où il a ensuite passé trois ans derrière les barreaux rouillés d’une minuscule cage. Lorsqu'il est apparu que le zoo n'avait pas le permis nécessaire pour détenir l’ours, QUATRE PATTES l’a transféré au PARC DES OURS DANSANTS de Belitsa en Bulgarie, un refuge géré en coopération avec la Fondation Brigitte Bardot.

Après avoir eu vent des conditions de vie misérables de Teddy, QUATRE PATTES a commencé à enquêter sur la situation à la fin de l'année 2019. Une visite sur place a prouvé que les conditions de détention du jeune ours étaient inadéquates et avaient clairement un impact préoccupant sur son bien-être physique et mental. De plus, la cage rouillée de Teddy n’était pas renforcée contre les évasions, ce qui posait un risque potentiel pour la sécurité publique si jamais l’ours réussissait à s’échapper. Après des négociations avec les autorités et un retard dû aux restrictions liées au COVID-19, une équipe de QUATRE PATTES a finalement pu faire le voyage de 500 kilomètres en Macédoine du Nord et revenir en Bulgarie via la Grèce afin de secourir Teddy.

« Nous saluons la décision de la municipalité de Shtip et des autorités responsables de mettre fin à la détention inappropriée de Teddy afin que celui-ci puisse commencer une vie plus heureuse et adaptée à son espèce. Nous apprécions aussi énormément le soutien du zoo de Skopje dans la préparation des documents liés au transfert de Teddy pour qu’il puisse rejoindre son nouveau foyer malgré la pandémie mondiale. Teddy pourra désormais se reposer. Il montre des signes évidents de ses longues années de détention. Ses dents sont endommagées par les morsures des barreaux métalliques et ses pattes ont été infectées par le sol en béton de sa cage. Il a vécu une vie très morne, sans aucun enrichissement ni espace pour se déplacer. Tout ceci va changer à présent et il va pouvoir redécouvrir ses comportements naturels dans notre refuge. »

Barbara van Genne, responsable du sauvetage et de la défense des animaux sauvages chez QUATRE PATTES

Une application trop faible de la réglementation sur l'élevage d'ours en Macédoine du Nord
En Macédoine du Nord, la détention privée d'ours est légale, à condition que celle-ci soit déclarée et approuvée par les autorités. La détention privée sans permis est toutefois interdite, mais jusqu'à présent cette interdiction n'a pas été suffisamment appliquée en raison de l'absence d'hébergement adapté aux espèces d'animaux sauvages dans le pays. Selon les informations fournies à QUATRE PATTES, il y a au moins deux autres ours actuellement en captivité privée en Macédoine du Nord qui souffrent dans des conditions de détention inadaptées. Avec le sauvetage de Teddy, QUATRE PATTES vise non seulement à améliorer de manière significative la vie de l'ours, mais aussi à atteindre son objectif de mettre fin à la détention cruelle des ours dans toute l'Europe du Sud-Est. Pour que ce principe devienne une réalité, QUATRE PATTES va poursuivre sa bonne collaboration avec les autorités locales afin de les aider à appliquer efficacement les lois sur la détention des ours et à aider d'autres ours dans le besoin.

Un foyer pour les ours maltraités en Bulgarie
Le PARC DES OURS DANSANTS de Belitsa est situé dans les montagnes de Rila, dans l'ouest de la Bulgarie et est cogéré depuis 2000 par QUATRE PATTES et la Fondation Brigitte Bardot. La plupart des 21 ours bruns qui vivent actuellement sur les 12 hectares de cet environnement naturel sont d'anciens ours dansants de Bulgarie, de Serbie et d'Albanie. Le refuge offre également un foyer adapté à l'espèce à d’autres ours, eux aussi auparavant détenus dans des conditions inadaptées. Les visiteurs reçoivent des informations complètes sur les tristes conditions dans lesquelles les ours ont vécu avant d'être secourus, ainsi que sur les principaux besoins naturels des espèces d'ours bruns et sur leur conservation.

Au sujet de QUATRE PATTES
QUATRE PATTES est l’organisation mondiale de protection des animaux sous influence humaine directe, qui révèle leurs souffrances, sauve les animaux en détresse et les protège. QUATRE PATTES fête cette année ses 20 ans en Suisse. Fondée en 1988 à Vienne par Heli Dungler, l'organisation plaide pour un monde où les Hommes traitent les animaux avec respect, compassion et compréhension. Les campagnes et projets durables se concentrent sur les chiens et chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages – tels que les ours, les grands félins, les orangs-outans et les éléphants – vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des bureaux en Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, Hongrie, Kosovo, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse, Thaïlande, Ukraine, USA et Vietnam ainsi que des refuges pour animaux en détresse dans douze pays, QUATRE PATTES fournit une aide rapide et des solutions durables. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce. www.quatre-pattes.ch

Sylvie Jetzer

Sylvie Jetzer

Communication Suisse

sylvie.jetzer@vier-pfoten.org

+41 43 501 57 49

QUATRE PATTES – Fondation pour la protection des animaux