Recherche

Faire un don Parrainages
Gerhana à l’ÉCOLE DE LA FORÊT pour orangs-outans de QUATRE PATTES à Bornéo

Sensation à l’ÉCOLE DE LA FORÊT pour orangs-outans de QUATRE PATTES à Bornéo

3.10.2019

Gerhana, l’orang-outan orphelin blessé par balle se développe bien malgré la douille qu’il a dans le corps

Zurich, le 3 octobre 2019 – Pour le Dr Signe Preuschoft et son équipe, c'est un véritable miracle que Gerhana, un orang-outan de deux ans, soit toujours en vie, en bonne santé et capable de se balancer d’une branche à l’autre et d’arbre en arbre avec aisance au sein de l’école de la forêt pour orangs-outans de QUATRE PATTES du Kalimantan oriental à Bornéo. Gerhana a connu des moments terribles, et les traces de son triste passé sont encore visibles sur une radiographie : dans son corps se trouve une douille.

Lorsqu'il était bébé, Gerhana vivait seul dans une cage à poules et on lui donnait du thé noir au lieu du lait maternel. Lorsqu'il a été confisqué par les autorités locales en janvier 2018 et confié à l’école de la forêt pour orangs-outans dirigée par l'organisation internationale de protection des animaux QUATRE PATTES, il était dans un état extrêmement critique. Il pesait moins de deux kilogrammes, présentait des symptômes de grippe et était complètement déshydraté. En examinant une radiographie pulmonaire effectuée dans le cadre d'un bilan de santé, le vétérinaire traitant et le Dr Preuschoft ont été choqués de constater qu’une balle de fusil à air comprimé était logée au niveau de son épaule gauche. 

Grâce aux soins prodigués par les vétérinaires et les mères de substitution humaines à l’ECOLE DE LA FORÊT pendant plusieurs mois 24 h sur 24, le petit orphelin orang-outan a progressivement repris des forces. Comme Gerhana ne semblait pas avoir mal à l'épaule et qu'il ne présentait aucune déficience, les vétérinaires ont décidé de laisser la douille où elle était pour le moment. 

L'apprentissage de Gerhana au sein de l’ECOLE DE LA FORÊT
Gerhana se développe magnifiquement bien à l’ECOLE DE LA FORÊT et progresse de jour en jour. Avec sept autres orphelins orangs-outans, Gerhana est bien soigné, protégé et préparé à une vie indépendante en pleine nature par les employés de QUATRE PATTES. Au cours de sa réhabilitation, il passera par plusieurs étapes d'entraînement : bébé, il a d'abord vécu, bien entouré par ses mères de substitution humaines qui lui ont prodigué des soins affectueux et a ensuite fréquenté le jardin d'enfants de la forêt, puis l'école de la forêt. Il y apprend les compétences essentielles comme la recherche de nourriture, la construction de nids et l'escalade. Dès l'âge de sept ans, il sera temps pour lui de s’installer au camp de l'Académie de la forêt dans la zone de réhabilitation. Là, il pourra laisser libre cours à son instinct de découverte sous surveillance et protection. Dès que son apprentissage sera terminé, il pourra quitter l’Académie de la forêt et profiter pleinement de sa vie en liberté.

Le triste sort des orangs-outans 
Au cours des quatre dernières décennies, la forêt tropicale de Bornéo a été détruite à grande échelle. Des milliers et des milliers d'orangs-outans ont été victimes des industries de l'huile de palme, du bois tropical et du charbon. Chaque année, deux à trois mille orangs-outans sont tués, souvent délibérément pour une prime, parce qu'ils sont considérés comme des prédateurs de la récolte dans les plantations de palmiers à huile. Des marchands d'animaux vendent illégalement les orphelins sans défense dont les mères ont été tuées intentionnellement, comme animaux de compagnie. Les orangs-outans de Bornéo sont parmi les espèces les plus menacées. QUATRE PATTES s’engage depuis plus de dix ans pour la réhabilitation des orphelins orangs-outans traumatisés de Bornéo.