Recherche

Faire un don Parrainages Menu

Les chats errants en Suisse

Il est important de castrer les chats domestiques, en ville comme à la ferme

Le chat a beau être l'animal de compagnie préféré des suisses, ils sont des milliers à errer dans nos rues, constamment affamés et malades de surcroît ! De plus en plus nombreux, les chats errants représentent donc un problème en Suisse. Ils doivent généralement leur existence à des chats domestiques non castrés évoluant à l'extérieur, comme c'est souvent le cas sur de nombreuses exploitations agricoles. Malheureusement, trop peu de gens stérilisent leur chat. Leur petit compagnon à quatre pattes peut donc continuer à s'accoupler et à se reproduire librement avec des animaux errants.

Les chats errants sont de plus en plus nombreux : exemple de calcul

Les chats atteignent la maturité sexuelle à quatre ou cinq mois. Chaque année, ils peuvent avoir deux portées de minimum trois chatons, qui vont à leur tour se reproduire six mois plus tard. On estime donc qu'un seul chat aura déjà des milliers de descendants au bout de quatre ans !

Une seule solution : la castration

Amener les chats errants dans un refuge s'avère rarement utile. En règle générale, tout séjour au refuge les expose à un stress intense. De plus, ils ne sont pas à même d'établir de contacts étroits avec les êtres humains car ils ne sont pas habitués à cohabiter avec eux. La seule solution est donc de castrer les chats errants à l'échelle nationale. Cela permettra de réduire leur population à un niveau acceptable pour les animaux, les êtres humains et l'environnement, d'assurer davantage de nourriture à la population locale de chats errants et de freiner la propagation de maladies. Une fois castrés, les chats seront relâchés dans leur quartier d'origine afin d'empêcher l'apparition d'autres chats errants sur place.

les CHATS ERRANTS
sont abattus

La quantité importante de chats errants provoque le mécontentement de la population car ils polluent les jardins privés ou chassent des espèces sauvages protégées. Par conséquent, ils sont souvent empoisonnés, tués ou noyés illégalement, sans aucun égard pour l'environnement et le bien-être animal. Encore courantes, ces pratiques doivent être évitées à tout prix.

Que dit la loi ?

En Suisse, l'article 25 (4) de l'ordonnance sur la protection des animaux stipule que les propriétaires d'animaux doivent prendre les mesures nécessaires pour les empêcher de se reproduire de manière incontrôlée. Cette formulation quelque peuambiguë ne peut malheureusement pas garantir que les propriétaires castrent systématiquement leurs chats.

castration des chats : avantages

Les chats castrés...

  • vivent plus longtemps et sont en meilleure santé.

  • ont un domaine vital plus petit.

  • ont moins de conflits avec leurs congénères.

  • chassent autant que les chats non castrés.

  • ne grossissent pas, sauf si vous les suralimentez.

  • marquent beaucoup moins leur territoire avec leur urine.

TROP d'idÉes reçues

Voici quelques idées reçues, toutes fausses, sur les chats castrés.

  • FAUX : les chats castrés ou nourris régulièrement ne chassent plus les souris. → La chasse fait partie de l'instinct des chats. Ils la pratique même s'ils n'ont pas faim ou ne peuvent pas se reproduire. Cependant, les chats affaiblis par la maladie chassent moins.
  • FAUX : les chats castrés grossissent de manière excessive. → Les chats castrés ont besoin de moins d'énergie. Ils resteront donc minces après l'intervention, à condition de ne pas être suralimentés.
  • FAUX : la castration est une intervention dangereuse. → C'est une opération relativement bénigne. Les chats non castrés/stérilisés peuvent présenter, quant à eux, une grande variété de problèmes de santé tels que : la métrite (infection de l'utérus), les périodes de chaleurs, des complications au moment de l'accouchement, des blessures dues aux combats livrés pour défendre leur territoire, etc.
  • FAUX : la nature veillera à ce que seuls les plus forts survivent. → Les animaux malades souffrent souvent pendant des mois, voire des années, avant de mourir dans des conditions atroces. Mais avant cela, ils contaminent nombre de leurs congénères qui connaîtront donc le même sort.

     

quatre pattes milite

  • en faveur de la castration et de l'enregistrement obligatoire de tous les chats errants présents sur le territoire suisse.
  • en faveur d'un traitement respectueux des animaux et des chats errants au niveau local, comme national.
  • en faveur de la sensibilisation de la population sur le problème des chats errants non castrés.
  • contre le meurtre des chatons non désirés.

Pour des chats en bonne santé à la ferme

Download