Recherche

Faire un don Parrainages Menu

Le commerce d'animaux en ligne

Attention aux publicités pour la vente de chiots sur Internet

Les chiots font l'objet d'un commerce pour le moins cruel : arrachés beaucoup trop tôt à leur mère quelques semaines après leur naissance, ils sont élevés dans les pires conditions en Europe de l'Est. Une fois vendus sur Internet, ils sont entassés dans des coffres pour être expédiés dans l'Europe entière. Il est facile de cacher la véritable origine des animaux proposés à la vente dans les petites annonces que l'on retrouve en ligne. Les nouveaux propriétaires qui sont passés par ces annonces doivent généralement faire face à des coûts vétérinaires élevés, voire à la mort de leur animal.

Ce type d'achat en ligne est malheureusement monnaie courante aujourd'hui. Qu'il s'agisse de chiots, de chats, de lapins ou de chevaux, le commerce d'animaux en ligne est en plein essor. Le principal problème est que les plateformes de vente d'animaux en ligne ne sont pas règlementées de manière adaptée. QUATRE PATTES demande donc que les mesures de base suivantes soient mises en place.

QUATRE PATTES demande

  1. La mise en place d'un contrôle d'identité pour les vendeurs d'animaux
  2. L'introduction de directives sur le bien-être animal dans le secteur du commerce des animaux
  3. L'application uniforme des deux mesures précédentes.

Le gouvernement fédéral a également reconnu que le commerce anonyme de chiens constituait un problème.

Bon à savoir : que dit la législation ?

Toute particulier souhaitant vendre des animaux en ligne doit se conformer à la loi, notamment si les animaux viennent de l'étranger. Assurez-vous donc de respecter les règles qui suivent.

la rage chez les chiens et les chats

  • Si l'animal provient d'un pays tiers dit sûr (par exemple, de l'UE), il doit avoir été vacciné contre la rage au plus tôt à l'âge de 12 semaines et au moins 21 jours avant son entrée en Suisse.

  • Si l'animal provient d'un pays présentant des risques de rage, de nombreuses mesures s'appliquent, allant jusqu'à l'interdiction d'entrée dans le pays. Chaque pays dispose de règles qui lui sont propres à cet égard.

  • Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.blv.admin.ch

règlementation relative aux importations en suisse

En plus du vaccin contre la rage obligatoire, il faut que :

  • L'animal soit enregistré à l'aide d'une puce (norme ISO) ou d'un tatouage (si l'enregistrement a eu lieu avant le 3/07/2011).

  • L'animal soit accompagné d'un passeport officiel dûment rempli. Pour les passeports délivrés à partir du 29/12/2014, seul le « nouveau modèle » est valide (contenu et de format conformes aux critères énoncés dans le règlement européen n ° 577/2013).

  • L'importation de chiots âgés de moins de 56 jours est interdite sauf s'ils sont accompagnés de leur mère (ou de leur infirmière).

  • L'importation de chiens dont l'oreille ou la queue est coupée est interdite sans exception.

Les autorisations nécessaires

  • En Suisse, une autorisation est nécessaire pour posséder certaines espèces d'animaux. Disponible sur demande à l'office vétérinaire des cantons, elle concerne des animaux tels que les grands perroquets, les aras, les cacatoès, les caméléons, ainsi que les serpents venimeux et ceux de plus de 3 mètres.   

  • Certains cantons sont particulièrement stricts en ce qui concerne les chiens disponibles uniquement sur autorisation. Vous trouverez des informations sur la législation pertinente actuellement en vigueur dans les 26 cantons ici (contenus disponibles en anglais et en allemand).

Les vendeurs professionnels

  • Toute personne vendant plus de 20 animaux par an doit être en possession d'une autorisation cantonale délivrée uniquement si le lieu de résidence ou le commerce de la personne concernée se trouve en Suisse.  

  • Toute personne souhaitant entrer en Suisse avec plus de cinq animaux de compagnie doit se conformer aux conditions d'importation commerciale. Il doit également être en possession de documents TRACES (système informatique vétérinaire) en cours de validité et d'un certificat médical pour chaque animal.

Le colportage

  • Depuis le 1er mai 2013, le trafic d'animaux est interdit en Suisse. Par conséquent, n'acceptez jamais de récupérer des animaux dans des gares, des parkings ou d'autres lieux publics. Ce type de transactions expose également l'acheteur à des sanctions et à des poursuites judiciaires.

  • Lorsque vous achetez un chiot ou un chaton, insistez pour voir leur mère chez le vendeur !