Recherche

Faire un donParrainage
Mozzarella de bufflonne: un produit premium synonyme de souffrance cachée

MOZZARELLA DE BUFFLONNE : UN PRODUIT PREMIUM SYNONYME DE SOUFFRANCE CACHÉE

10.10.2019

Des recherches récentes de QUATRE PATTES ont révélé que les conditions de vie dans les élevages de buffles en Italie restent inacceptables

La mozzarella de bufflonne est un « produit premium » apprécié dans le monde entier. Toutefois, les consommateurs de mozzarella ignorent souvent les circonstances dans lesquelles ce fromage est fabriqué.

QUATRE PATTES dénonce les conditions d’élevage des veaux et des buffles adultes dans la principale région de production de mozzarella de bufflonne en Italie. Dès 2014, QUATRE PATTES a tiré la sonnette d’alarme et dénoncé le sort des veaux mâles dans la production de mozzarella ainsi que les conditions d'élevage et le traitement des femelles adultes. Pour en savoir plus, poursuivez votre lecture.

Une seconde étude menée cette année a démontré que l'élevage des buffles est loin d'être « premium ». Les enquêtes ont une fois de plus révélé une situation choquante et troublante. On a découvert des veaux maltraités et des buffles adultes debout dans des étables sales, souvent avec des sabots longs et déformés à la suite de négligence dans les soins, ce qui entraîne douleurs et restrictions dans les mouvements.

Le problème

En raison de la demande sans cesse croissante de mozzarella de bufflonne, l'élevage du buffle est devenu de plus en plus intensif au cours des dernières décennies. Les buffles sont enfermés dans des étables qui ne sont pas adaptées au bien-être des animaux et où les buffles ne peuvent pas vivre selon leurs besoins naturels. De plus, la lumière du jour est rare, les étables sont sales, et au lieu de pouvoir se coucher sur des surfaces sèches et propres avec suffisamment de litière, les animaux se tiennent debout et baignent dans leurs excréments. S'il y a accès à un pâturage, ce dernier est généralement envahi par la végétation, sans accès à l'eau fraiche ni protection contre les rayons du soleil. De plus, il n'est pas possible de se baigner dans l'eau ou la boue, ce qui est essentiel pour une bonne régulation de la température corporelle des buffles. De nombreux animaux souffrent de malnutrition due à une alimentation inadéquate ou à une mauvaise santé.

Un hébergement inadéquat, une mauvaise gestion des animaux, un sevrage trop précoce, la séparation des veaux d’avec leur mère et l'isolement social entraînent des problèmes de comportement et parfois des maladies.

Quelles sont les exigences de QUATRE PATTES ?

QUATRE PATTES exige de la part de tous les acteurs de l'industrie de la mozzarella de buffle - à savoir le Consorzio Tutela Mozzarella di Bufala Campana, les associations paysannes telles que Coldiretti et Cia - Agricoltori Italiani et le Ministère de la Santé (Ministero della Salute) – une prise en charge du bien-être des animaux.

Les supermarchés et les détaillants qui vendent de la mozzarella de bufflonne sont également appelés à assurer davantage de bien-être animal dans leurs chaînes d'approvisionnement. En raison de leur pouvoir de marché, les supermarchés et les détaillants jouent un rôle crucial. Ils peuvent exiger le respect de critères contraignants en matière de bien-être animal ainsi que des contrôles réguliers et indépendants dans les exploitations d'élevage et effectuer leurs propres contrôles indépendants.

Mozzarella de buffles

l'heure du changement

Elevez votre voix contre cette cruauté 
en signant notre pétition

Aidez maintenant

Que s'est-il passé depuis la campagne QUATRE PATTES pour la mozzarella de bufflonne lancée en 2014 ?

En été 2014, QUATRE PATTES a publié des images de la région italienne de Campanie et a révélé que la mozzarella de bufflonne - souvent considérée comme un produit premium - n'est pas produite dans des conditions « premium ». La situation des veaux mâles s'est avérée être le plus gros problème en termes de de bien-être animal. On pouvait y voir des veaux d'un jour abandonnés à leur triste sort. La même année, QUATRE PATTES a établi un catalogue de critères qui reflétaient et dépassaient les directives de l'UE en matière d'élevage de buffles et a invité les chaînes de supermarchés de toute l'Europe à se tenir à ces critères lors de leur approvisionnement en mozzarella. Ces critères incluaient la fin de l'abattage illégal des veaux mâles, des contrôles réguliers, des soins et des traitements vétérinaires appropriés, l'accès aux bains de boue extérieurs ou aux installations de pulvérisation intérieures et l'accès continu à une eau potable propre (cliquez ici pour consulter la liste des critères d'évaluation utilisée pour mener l'enquête sur la mozzarella de bufflones).

Après la campagne, de nombreuses avancées significatives ont été réalisées dans les supermarchés qui ont adopté les critères QUATRE PATTES en matière de l'élevage des buffles, et certains producteurs italiens ont volontairement amélioré les conditions dans lesquelles les buffles étaient élevés. Néanmoins, il reste beaucoup à faire avant que l'on puisse être sûr que la mozzarella de bufflonne, un produit premium, soit également produite dans des conditions premium.

Les buffles d'eau et leurs besoins

Les buffles d'eau appartiennent à la famille biologique des bovidés, tout comme les vaches laitières. Néanmoins, les buffles d'eau ont des besoins et des comportements différents de ceux des bœufs.

Comme le buffle méditerranéen est originaire des zones chaudes, il s’est adapté morphologiquement à ce climat. Ces animaux ont une peau pigmentée de mélanine (protection contre les rayons UV) et des poils moins denses, ce qui permet une meilleure libération de la chaleur. Dans les climats chauds et secs, l'évaporation de la chaleur est limitée dans la mesure où les buffles ne possèdent que peu de glandes sudoripares. De plus, dans les mêmes conditions climatiques, l'évaporation par la respiration est moins efficace chez les buffles que chez les bœufs. Dans les zones climatiques chaudes et humides, l’émission de chaleur par évaporation n'est pas particulièrement efficace car la température de l'air ne varie que très légèrement. Afin de faciliter l’émission de chaleur, les buffles doivent donc pouvoir se baigner dans l'eau ou se vautrer dans la boue pour réguler la chaleur et, en même temps, augmenter le volume sanguin et le flux sanguin vers la peau. C’est la raison pour laquelle, l'eau, les bains de boue ou autres options de refroidissement sont très importants pour le bien-être des buffles élevés pour la production de mozzarella.

Les buffles d'eau ont des besoins spécifiques

aidez-nous à améliorer 
les conditions de vie des buffles 

Signez notre pétition

passez à l'action