Recherche

Faire un don Parrainages

Aide pour les agriculteurs de Fribourg

11.11.2016

QUATRE PATTES castre la semaine prochaine 88 chats de ferme

Zürich, 11. November 2016 – VIER PFOTEN ist nächste Woche im Kanton Freiburg unterwegs, um Bauernhofkatzen zu kastrieren. Die Aktion soll zur Reduktion der Streunerkatzen-Population in der Schweiz beitragen und gleichzeitig Landwirte über die Wichtigkeit der Kastration sämtlicher Hofkatzen aufklären.

Le chat reste l’animal domestique le plus apprécié en Suisse. Toutefois, selon les estimations, 300 000 de ses congénères n’ont pas de lieu de vie fixe. Le chiffre réel est encore plus élevé. Les animaux vivent en effet souvent retirés.  Les chats non castrés trouvés dans les fermes contribuent tout particulièrement à l’augmentation de la population de chats en Suisse. Afin d’agir, QUATRE PATTES intervient dans le canton de Fribourg du 14 au 18 novembre afin de prendre en charge la castration de 88 chats de ferme. Les bons ont été distribués lors de la journée internationale du chat, le 8 août dernier. 

Les chats seront capturés tôt le matin par l’équipe de Quatre Pattes grâce à des pièges spéciaux, puis amenés aux vétérinaires locaux. Ces derniers examineront les chats, fourniront les soins médicaux nécessaires et pratiqueront la castration. Suite à cela, ils seront relâchés sur leur territoire.

« Une population incontrôlée de chats sur un territoire peut engendrer de multiples problèmes: une forte densité de chats sur un terrain précis peut avoir des conséquences négatives sur la population protégée d’animaux sauvages ou créer des incidents auprès des propriétaires de jardins. Les maladies se propagent également à plus grande vitesse au sein des populations importantes d’animaux non castrés qui souffrent alors et sont affaiblis. »

Lucia Oeschger, responsable des campagnes chez QUATRE PATTES

Castration des chats en tant que protection durable des animaux
La castration reste ainsi la seule mesure efficace et à la fois respectueuse des animaux pour endiguer ces problèmes. Vivant à la campagne ou en ville, les propriétaires de chats devraient faire castrer leurs animaux.

A long terme, QUATRE PATTES vise, à l’échelon national, une obligation de castration et d’enregistrement de tous les chats en liberté: ceci constituerait la seule solution permettant de stopper l’augmentation de la population de chats errants et ainsi mettre un terme définitif à la souffrance des animaux. QUATRE PATTES apporte ainsi son soutien à la pétition « Obligation de castration des chats libres de leurs déplacements », déjà signée par 15 000 personnes environ.