Recherche

Faire un don Parrainages

QUATRE PATTES sauve deux ourses brunes en Pologne

11.4.2016

La détention privée d’ours en Pologne appartiendra bientôt au passé

Zurich, le 12 avril 2016 – la semaine passée, deux ourses brunes en Pologne ont été acheminées vers leur nouvel enclos au zoo de Poznan. Elles vivaient jusqu’alors dans un enclos en béton dans le Nord de la Pologne et étaient détenues à titre privé. Deux autres ours encore prisonniers seront transportés par QUATRE PATTES dès que seront achevés les travaux d’agrandissement de l’enclos des ours du zoo de Poznan. Le transfert qui aura lieu au cours de l’automne marquera ainsi la fin de la détention privée d’ours en Pologne.

La semaine passée, Ewka, la femelle ours brun âgée de 21 ans et sa fille Gienia ont été acheminées vers leur nouvel enclos spacieux au zoo de Poznan. Une équipe composée de collaborateurs de QUATRE PATTES, du zoo de Poznan et de vétérinaires ont libéré les ourses du mini-zoo à Braniewo dans le Nord de la Pologne où elles étaient détenues dans un espace restreint sur un sol en béton et sans soins médicaux suffisants. Johanna Painer, la vétérinaire de l’Institut Leibniz de recherche en zoos et en faune sauvage (IZW) à Berlin, qui a déjà assuré le suivi médical lors de nombreux transferts par QUATRE PATTES, a soumis les ourses à un examen vétérinaire approfondi avant qu’elles ne soient transportées. La détention dans des mauvaises conditions a toutefois laissé des traces, comme le relate Johanna Painer:

«Ewka et Gienia vont bien. Mais, les deux animaux doivent faire face à des problèmes de santé, surtout Ewka qui n’est plus toute jeune. L’ourse souffre de parasites et n’a pas en outre une bonne vue. Elle a mordu durant des années les barreaux de son enclos, ce qui explique le mauvais état de ses dents qui doivent être soignées.»

Johanna Painer, la vétérinaire de l’Institut Leibniz de recherche en zoos et en faune sauvage (IZW) à Berlin

Transfert de deux autres ours à l’automne

Au zoo de Poznan, les ourses, après une période d’adaptation dans un enclos intérieur, disposent d’un large espace de vie à l’extérieur d’environ 4 000 mètres carrés. Celui-ci a été financé grâce à l’aide de QUATRE PATTES et construit selon des critères stricts de protection des animaux. Deux autres ours restent encore au mini-zoo à Braniewo: Pietka et Wojtusia – les deux derniers animaux victimes de la détention privée et illégale d’ours en Pologne. Pietka et Wojtusia pourront également intégrer leur nouveau foyer dès que seront achevés au cours de l’automne les travaux d’agrandissement de l’enclos libre destiné aux ours au sein du zoo de Poznan. C’est une étape clé, comme l’explique Carsten Hertwig, l’expert des ours pour QUATRE PATTES:

«Ceci signifie que nous pourrons dès cette année mettre un terme à la détention privée et illégale d’ours bruns en Pologne. C’est un pas important pour la protection des animaux, et, nous espérons que nous pourrons encore contribuer dans de nombreux pays à une avancée similaire.»

Carsten Hertwig, expert des ours chez QUATRE PATTES

Une vie conforme pour la première fois aux besoins de leur espèce

Ewka et Pietka proviennent d’un cirque ukrainien qui les avait cédées, au cours de leur année de naissance, au zoo à Braniewo. Wojtusia et Gienia avaient déjà vu le jour à Braniewo. Durant ces dernières années, l’organisation QUATRE PATTES s’est rendue à maintes reprises sur les lieux pour réaliser des améliorations destinées aux quatre ours et former sur place les soigneurs d’animaux. Cette coopération avait permis notamment de mettre en place des éléments d’escalade et d’occupation pour les quatre ours mais aussi d’améliorer leur nourriture. Toutefois, les conditions de détention restaient encore insuffisantes. Aucun des quatre ours n’avait pu mener une vie conforme aux besoins de leur espèce. La situation va changer avec leur transfert vers le zoo de Poznan.