Recherche

Faire un don Parrainages

QUATRES PATTES délivre l'ours ukrainien servant d'appât

6.12.2017

L'ourse de 13 ans Mashutka n'aura plus jamais à se battre.

Zurich, 6 décembre 2017 - Le 29 novembre, l'organisation internationale pour la protection des animaux QUATRE PATTES a réussi à libérer l'ourse brun pour ensuite la transférer à la FORÊT AUX OURS à Domazhyr en Ukraine.

Mashutka végétait misérablement dans une minuscule cage et n'était autorisée à la quitter que pour lutter contre des chiens de chasse dans ce qu'on appelle « l’appâtage des ours ».

« Ceci est une pratique cruelle dans laquelle les ours sont attachés, contrôlés par des cordes ou des chaînes et où ils peuvent difficilement se défendre contre les attaques de chiens. Bien que les combats d'ours soient officiellement interdits en Ukraine, il reste des lacunes juridiques dans ce domaine. »

Carsten Hertwig, spécialiste des ours chez QUATRE PATTES

Le projet de loi n° 6598 vise à mettre un terme définitif à l'appâtage des ours

Grâce à l’engagement de QUATRE PATTES, l'appâtage des ours en Ukraine est interdit par la loi depuis 2015 - mais malheureusement pas le maintien des ours dans les domaines de chasse. Par conséquent, il y a toujours un risque élevé que les ours bruns gardés sur ces domaines soient utilisés illégalement à mauvais escient pour la chasse. Actuellement, il y a environ 20 ours se trouvant dans cette situation. Une nouvelle initiative législative pourrait mettre fin une fois pour toutes à cette cruauté envers les animaux. Le projet de loi no 6598, qui est actuellement devant le Parlement ukrainien, interdit la détention des ours sur les domaines de chasse ainsi que des ours dans les restaurants, les hôtels et autres infrastructures de loisirs.

Vivre ses vieux jours dans la FORÊT AUX OURS à Domazhyr

QUATRES PATTES soupçonne que Mashutka a été maltraitée dès son plus jeune âge en servant d’appât pour des combats sur les domaines de chasse.

« Bien que cela ne se voit pas au premier coup d’œil, elle est émaciée et a une faiblesse musculaire en raison d'un manque d'exercice. »

Dr Frank Göritz du « Leibniz-Institut für Zoo- und Wildtierforschung » (IZW) à Berlin

QUATRE PATTES espère que Mashutka pourra se remettre de ces épreuves dans son nouveau foyer à Domazhyr, grâce aux soins professionnels et beaucoup de calme et de tranquillité. À l'heure actuelle, le refuge offre à six ours provenant de conditions de détention catastrophiques, une nouvelle demeure adaptée à leurs besoins. Dans les années à venir, le refuge sera agrandi pour accueillir jusqu' à 30 ours.