Recherche

Faire un don Parrainages

QUATRE PATTES sauve cinq lions en Bulgarie

29.11.2017

Cinq lions sauvés d’un élevage de consanguinité d’un zoo illicite en Bulgarie. QUATRE PATTES fournit des soins médicaux d'urgence et un relogement

Zurich, 29 novembre 2017 - L'organisation internationale pour la protection des animaux QUATRE PATTES a lancé une mission de sauvetage d'urgence le 23 novembre pour sauver cinq lions détenus dans un zoo illicite de la ville de Razgrad, en Bulgarie. Les grands félins, qui sont le résultat de pratiques de consanguinité, ont été négligés au cours des dernières années, ce qui a entraîné un mal-être évident. En plus des soins médicaux vitaux, les vétérinaires de l'équipe de secours ont stérilisé deux lions mâles. Un des lions, dont l'état de santé a été jugé critique, a été emmené par QUATRE PATTES dans un autre zoo de la capitale Sofia pour y être soigné. L'objectif à long terme est de transférer la plupart des anciens lions du zoo, y compris deux lionceaux secourus, dans des sanctuaires de l’organisation de protection des animaux.

Les lions du zoo de Razgrad, âgés de 3 mois à 12 ans, connaîtront bientôt une vie sans souffrance. L'organisation internationale de protection des animaux QUATRE PATTES a sauvé les animaux de conditions particulièrement défavorables lors d'une mission de sauvetage urgente qui s'est déroulée sur deux jours. Jusqu' à présent, les grands félins, qui viennent d'une lignée endogame de trois générations, ont végété dans de minuscules enclos pendant des années sans aucun soin médical.

« De voir ces animaux dans cet état était choquant. Jamais de leur vie n’ont ces lions été examinés par un vétérinaire. C'est obligatoire, surtout à la lumière de la consanguinité systématique de ces grands félins. Ici, les descendants des frères et sœurs ont procréé de manière incontrôlée par manque d’attention. »

Barbara van Genne, experte en grands félins de QUATRE PATTES

Dans le passé, les lions élevés étaient vendus à d'autres zoos, cirques et particuliers. L'introduction d'une législation plus stricte en Bulgarie en 2008 a toutefois entraîné une baisse de la demande. Les grands félins en sont, de ce fait, restés au zoo de Razgrad.

Examens médicaux et vasectomies

Puisque la ville est propriétaire du zoo, QUATRE PATTES a dû convaincre le maire de Razgrad d'intervenir. L'équipe internationale de vétérinaires a fourni des soins médicaux à tous les lions et stérilisé deux mâles adultes. En raison du manque d'exercice physique, les lions âgés souffrent déjà de graves problèmes à la colonne vertébrale. Il est probable que les plus jeunes seront bientôt confrontés aux mêmes soucis de santé. Un lion de 3 ans dont l'état était particulièrement critique a déjà été amené à Sofia pour des examens complets. Les vétérinaires ont trouvé du sable dans sa vessie et diagnostiqué une fibrose rénale. Les prochains résultats médicaux fourniront plus de détails sur sa santé. Dès que sa santé le permettra, QUATRE PATTES le transférera vers un de ses sanctuaires.

Rechercher un nouveau foyer approprié

Une nouvelle demeure attend également les deux plus anciens lions du zoo de Razgrad ainsi que les deux lionceaux, également de la lignée consanguine. Les plus jeunes membres de la famille, qui sont nés en septembre de cette année, ont été sauvés du zoo quelques semaines plus tôt et seront amenés dans un sanctuaire de QUATRE PATTES dès que possible. Le temps que les autorités locales décident si le zoo sera fermé ou rénové, il ne restera qu'un couple de lions à Razgrad. QUATRE PATTES suivra de près le bien-être des frères et sœurs de 6 ans ainsi que celui des autres résidents du zoo.

Zoo sans permis

Le zoo de Razgrad est situé dans le nord-est de la Bulgarie et a ouvert ses portes en 1960. Bien que sa licence ait expiré en 2014, le zoo est resté ouvert aux visiteurs gratuitement. L'élevage et la vente non professionnel de lions ont été utilisés pour financer le tout. Actuellement, plus de 25 mammifères, dont des lions, des chevreuils, des rennes, des renards et des cochons ; ainsi que quelques dizaines d'oiseaux vivent dans le zoo illicitement.