Recherche

Faire un donParrainage
Journée mondiale de la rage : la lutte contre la rage se poursuit au Myanmar

Journée mondiale de la rage : la lutte contre la rage se poursuit au Myanmar

27.9.2019

QUATRE PATTES vaccinera un million d'animaux d’ici 2022, dans le cadre d'un projet mené à long terme

Zurich, le 27 septembre 2019 – L’organisation mondiale de protection des animaux QUATRE PATTES poursuit sa lutte contre la rage au Myanmar avec un vaste projet de vaccination. Après un projet pilote réussi en 2018, l'organisation s'est engagée à y vacciner un million de chiens et de chats d'ici 2022. Au cours des quatre premiers mois depuis le début du programme de vaccination en juin 2019, l'équipe de QUATRE PATTES a vacciné plus de 50’000 animaux dans la région de Yangon et sur le territoire de l'Union de Naypyidaw. Le 28 septembre, QUATRE PATTES et le Département de l'élevage et des service vétérinaires du Myanmar (LBVD) organisent un événement dans la capitale Naypyidaw pour marquer la Journée mondiale de la rage.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 1’000 personnes meurent chaque année au Myanmar à la suite de cette infection mortelle. QUATRE PATTES s'engage sans relâche pour élaborer des solutions à long terme qui profitent aux populations locales et aux animaux. L'objectif est de réduire le nombre de décès dus à la rage au Myanmar à zéro d'ici 2030. Avec l’événement organisé à l’occasion de la Journée mondiale de la rage, QUATRE PATTES vise à sensibiliser la population et les décideurs politiques afin de promouvoir une meilleure compréhension de la rage et de sa prévention. 

La sensibilisation est cruciale pour initier un changement durable
A la suite de la mise en œuvre du vaste programme de vaccination, QUATRE PATTES fournit maintenant les 500’000 premières doses de vaccin, les experts internationaux et le matériel nécessaire pour capturer et identifier les animaux. En outre, une campagne d'information sensibilisera l'opinion publique à la maladie et au traitement correct des animaux. La sensibilisation du public est tout aussi importante que la vaccination elle-même, car des idées erronées sur la rage conduisent souvent à un abattage brutal des animaux – ce qui n’empêche en rien la propagation de la maladie.

Zéro décès dus à la rage d'ici 2030
Le Myanmar a envoyé un premier signal important pour soutenir l'objectif de l'OMS - arrêter la transmission de la rage du chien à l'homme en adoptant un premier plan national contre cette maladie. L'objectif est d'éradiquer définitivement la rage au Myanmar d'ici 2030. Selon le LBVD, 70 % des quatre millions de chiens du pays sont des chiens errants. En 2017, environ 62’000 personnes ont été mordues par des chiens ; 40 % des victimes de ces morsures étaient des enfants de moins de 15 ans. Environ 1’000 de ces morsures se sont avérées mortelles dues à des infections rabiques.