Recherche

Faire un don Parrainage
des chiens sont détenus dans de petites cages

QUATRE PATTES ferme un autre abattoir pour chiens au Cambodge

6.8.2020

Des milliers de chiens échappent à une mort horrible par noyade et étouffement

Zurich, le 6 août 2020 – L'organisation internationale de protection des animaux QUATRE PATTES a fermé un abattoir pour chiens dans la province cambodgienne de Kampong Thom le 5 août 2020 et a pu sauver les 15 animaux qui s'y trouvaient. QUATRE PATTES a ainsi réussi pour la seconde fois à fermer un tel abattoir dans la région. Cette fermeture fait suite à la récente interdiction de consommation de viande de chien dans la province de Siem Reap - une décision unique au Cambodge. Chaque année, environ trois millions de chiens – également des animaux dérobés à leur maître – sont tués pour leur viande dans le pays. Compte tenu des dangers pour les animaux et les humains, QUATRE PATTES exige que le commerce brutal de la viande de chien et de chat soit interdit dans tout le Cambodge et les autres régions de l'Asie du Sud.

L’exploitant de l’abattoir fermé par QUATRE PATTES déclare avoir tué jusqu'à 3’000 chiens par an. L'abattoir était donc considéré comme l'un des plus importants fournisseurs de viande canine de la région. Ceci est également dû à la position stratégique qu’il occupait entre Siem Reap - un haut-lieu pour les ravisseurs de chiens - et la capitale cambodgienne Phnom Penh, qui compte plus d'une centaine de restaurants servant de la viande de chien. Lors de la fermeture de l'abattoir, QUATRE PATTES a pu sauver les 15 chiens présents et les amener à son organisation partenaire locale « Animal Rescue Cambodia ». Des vétérinaires et des soigneurs d’animaux s'occuperont des chiens jusqu'à ce qu'un foyer approprié leur soit trouvé. 

« Il y a actuellement beaucoup d’initiatives au Cambodge visant à mettre fin au commerce de la viande de chien. Nous sommes soulagés d'avoir pu fermer un abattoir de plus. Des milliers de chiens pourront échapper à une mort atroce. Les propriétaires de l'abattoir souhaitaient de toute façon se retirer des affaires et ont donc coopéré avec nous. Mais notre travail ne s'arrête pas à la fermeture de l'abattoir. Les semaines et les mois à venir seront décisifs pour la santé et le bien-être des chiens sauvés. Nous leur fournirons les meilleurs soins possibles afin qu'ils arrivent à surmonter cette expérience. »

Dr Katherine Polak, vétérinaire et responsable du programme « Aide aux animaux errants » de QUATRE PATTES en Asie du Sud-Est.

De la boucherie canine au commerçant de produits alimentaires
Avec l'annonce récente d’une interdiction de consommation de viande de chien dans la province de Siem Reap, de plus en plus de commerçants de viande de chien au Cambodge souhaitent se retirer des affaires. Au cours de ses recherches sur le commerce de la viande de chien, QUATRE PATTES a rencontré les propriétaires d'abattoirs à Kampong Thom. Les propriétaires ont dit à l'équipe qu'ils aimeraient eux aussi abandonner le commerce de la viande de chien. Afin d'assurer leurs moyens de subsistance après la reconversion, QUATRE PATTES a aidé les anciens bouchers à ouvrir une petite épicerie. Les anciens exploitants d’abattoir se sont également engagés à ne plus jamais se lancer dans le commerce de la viande de chien. Par conséquent, l'équipe de QUATRE PATTES a également évacué toutes les cages et autre matériel des abattoirs. 

Trois millions de chiens morts par an au Cambodge
À l'exception de la province de Siem Reap, il n'existe au Cambodge aucune loi explicite interdisant le commerce de la viande de chien. Les recherches de QUATRE PATTES montrent qu'au Cambodge, environ trois millions de chiens sont tués chaque année pour leur viande. La majorité des chiens sont noyés, pendus ou poignardés. Le commerce de la viande de chien au Cambodge est une activité très lucrative. Un chien vivant rapporte entre 1.90 et 2.90 francs le kilo, tandis qu'un kilo de viande de chien crue est vendu jusqu'à 4 francs. Un plat de viande de chien coûte moins de 1.20. Dans la seule capitale cambodgienne, Phnom Penh, QUATRE PATTES a recensé plus de 110 restaurants proposant cette viande. Les hommes constituent la majorité des consommateurs. Après le travail, ils se rendent dans des bars et mangent ce type de viande servie en accompagnement de l'alcool. En revanche, les femmes ne mangent pas de viande de chien en public, mais bien à la maison -  souvent parce qu'on croit, à tort, à son pouvoir thérapeutique. Bien que

La lutte de QUATRE PATTES contre le commerce de la viande de chien et de chat 
Au Cambodge, QUATRE PATTES travaille étroitement avec « Animal Rescue Cambodia », l'organisation locale de protection des animaux ainsi qu'avec le « Cambodian Mine Action Centre », un département du gouvernement cambodgien. Afin de mettre durablement un terme au commerce ignoble de la viande de chien et de chat en Asie du Sud-Est, QUATRE PATTES a lancé une campagne tant au niveau international que national.

« Grâce à un travail de sensibilisation et d’information, à la coopération avec les autorités responsables et les associations touristiques, les gouvernements doivent être incités à adopter des lois strictes de bien-être animal interdisant la capture, l'abattage et la consommation de chiens et de chats. Ceci permettra de protéger non seulement les animaux, mais aussi les êtres humains. La pandémie actuelle de COVID-19 a révélé les risques liés au commerce d'animaux vivants. Des conditions de détention déplorables, des pratiques brutales, la présence d'animaux malades parmi les animaux sains peuvent également être observés dans le secteur du commerce de la viande de chien au Cambodge. C’est le milieu idéal pour le développement de nouveaux virus. »

Dr Karanvir Kukreja, vétérinaire et chef de projet des campagnes de QUATRE PATTES

En outre, QUATRE PATTES soutient les organisations et les communautés locales de protection des animaux avec des programmes humains et durables pour la gestion de la population de chiens et de chats. QUATRE PATTES est également partenaire des coalitions pour le bien-être animal DMFI (Dog Meat Free Indonesia) et l’ACPA (Asia Canine Protection Alliance), qui s’engagent contre ce commerce en Asie du Sud-Est. QUATRE PATTES a également lancé une pétition contre le commerce de la viande de chien et de chat, qui a déjà été signée par plus de 830’000 sympathisants dans le monde entier.

Au sujet de QUATRE PATTES
QUATRE PATTES est une organisation internationale de protection des animaux vivant sous influence humaine, qui révèle les souffrances, sauve les animaux dans le besoin et les protège. QUATRE PATTES fête cette année ses 20 ans en Suisse. Fondée par Heli Dungler à Vienne en 1988, l'organisation se concentre sur les chiens et les chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des campagnes et des projets durables, QUATRE PATTES apporte une aide rapide et une protection à long terme aux animaux en détresse. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce. www.quatre-pattes.ch