Recherche

Faire un don Parrainages
Les oursons ont été detenus dans une minuscule cage

QUATRE PATTES sauve deux oursons du trafic d’animaux sauvages au Vietnam

31.7.2020

Les oursons sont arrivés à la FORÊT DES OURS de Ninh Binh quelques jours avant que le Vietnam n'annonce l'interdiction de tout commerce d'animaux sauvages.

Zurich, le 31 juillet 2020 - QUATRE PATTES, l'organisation mondiale de protection des animaux, a sauvé deux ours noirs d'Asie qui ont été saisis par la police de l’environnement dans la province de Lai Chau, à la frontière entre le Vietnam et la Chine, le 21 juillet 2020. Les oursons, un mâle et une femelle, ne sont âgés que de quelques mois. Le trafiquant d'animaux sauvages impliqué dans l'affaire était déjà étroitement surveillé par la police en raison de son casier judiciaire concernant le braconnage et le trafic d'animaux sauvages. Il a été arrêté après avoir tenté de vendre les oursons en ligne sur un réseau social. Les autorités ont contacté QUATRE PATTES pour que l'organisation puisse amener les oursons à la FORÊT DES OURS de Ninh Binh. Quelques jours seulement après la saisie des ours, le Vietnam a annoncé une interdiction immédiate de tout commerce d’animaux sauvages y compris l'importation d'animaux sauvages et de produits dérivés d’animaux sauvages. QUATRE PATTES félicite le gouvernement vietnamien pour cette étape historique et espère qu'elle sera suivie d'efforts rigoureux de mise en application.

Le 22 juillet, une petite équipe de QUATRE PATTES a fait le voyage de 11 heures jusqu’à la province de Lai Chau et a libéré les oursons de la minuscule cage dans laquelle ils étaient emprisonnés avant de partir pour la FORÊT DES OURS de Ninh Binh le lendemain. Avant leur départ, les oursons ont subi un contrôle médical et ont été nourris au lait.

« Les deux oursons étaient très stressés et devenaient agressifs avec quiconque essayait de les approcher. Le mâle est assez protecteur avec la femelle, qui est très timide, et se cache dans un coin en se blottissant contre lui. Ils vont maintenant recevoir tous les soins dont ils ont besoin pour retrouver leur calme et se remettre d'un début de vie turbulent. Malgré une légère malnutrition, les deux oursons sont dans un état stable. Ils sont minutieusement auscultés par nos vétérinaires et une fois que nous serons sûrs qu'ils sont exempts de maladies, nous les présenterons à un autre ourson que nous avons sauvé dans des circonstances similaires au début de l'année. »

Emily Lloyd, responsable des animaux à la FORÊT DES OURS de Ninh Binh.

Compte tenu de la pandémie de COVID-19, le Vietnam interdit le commerce d’animaux sauvages  
Quelques jours seulement après la saisie des deux oursons, le Vietnam a annoncé le 24 juillet que l'importation et le commerce des animaux sauvages et de leurs organes seraient interdits en vertu d'une nouvelle directive. De plus, le Vietnam s’est engagé à se battre contre la vente d’animaux sauvages sur internet qui se révèle être une tendance à la hausse dans la région, ce qui constitue pour le pays un pas historique sans précédent. Étant l'un des plus gros consommateurs d'animaux sauvages au monde, il s'agit d'une étape majeure non seulement pour éviter une prochaine pandémie mais aussi pour protéger les animaux sauvages contre le braconnage ou contre l'élevage cruel dans les fermes. Ces pratiques répondent à une demande de la part des consommateurs qui, à des fins pseudo-curatives, consomment par exemple, de la bile d'ours.

« Bien que la vente et la possession de bile d'ours soient illégales au Vietnam, elles existent toujours en raison de la faible application des lois. Nous espérons que cette nouvelle directive et les efforts d'application qui en découleront auront également un impact sur l'élevage des ours et éradiqueront la vente et la possession illégales de produits à base de bile. Nous espérons également que ces efforts garantiront qu'aucun nouvel ours n'entrera dans l'un de ces élevages illégaux et que tout ours non enregistré sera rapidement saisi. »

Kieran Harkin, responsable du trafic des animaux sauvages chez QUATRE PATTES

Après ces longues années passées à se battre pour mettre fin aux élevages illégaux d’ours et au trafic d’animaux sauvages au Vietnam, QUATRE PATTES demande aux autorités vietnamiennes d’appliquer l'interdiction de manière globale afin de protéger efficacement la faune sauvage.

La FORÊT DES OURS de Ninh Binh : un refuge pour ours approprié à l’espèce
Depuis 2017, QUATRE PATTES travaille en collaboration avec des partenaires locaux pour libérer le plus d’ours possible et les arracher à leur terrible destin. Au cours des dernières années, le nombre d’ours se trouvant dans des élevages a grandement diminué, passant d’environ 936 en 2017 à 406 aujourd’hui. Avec son refuge pour ours à Ninh Binh, QUATRE PATTES soutient le gouvernement vietnamien pour mettre fin aux élevages de bile d’ours et offre à cette espèce un refuge approprié qui pourra accueillir jusqu’à 100 ours une fois les travaux terminés. Non seulement la FORÊT DES OURS de Ninh Binh est un refuge pour les ours anciennement exploités pour leur bile, mais c'est aussi un centre de sensibilisation et d'éducation pour la conservation de la faune au Vietnam. Certains des 34 ours noirs d'Asie qui vivent actuellement au sanctuaire des ours ont été à la fois les victimes des fermes à bile mais aussi celles du commerce illégal.

Au sujet de QUATRE PATTES
QUATRE PATTES est une organisation internationale de protection des animaux vivant sous influence humaine, qui révèle les souffrances, sauve les animaux dans le besoin et les protège. QUATRE PATTES fête cette année ses 20 ans en Suisse. Fondée par Heli Dungler à Vienne en 1988, l'organisation se concentre sur les chiens et les chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des campagnes et des projets durables, QUATRE PATTES apporte une aide rapide et une protection à long terme aux animaux en détresse. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce. www.quatre-pattes.ch