Recherche

Faire un don Parrainage
La clinique mobile pour animaux de QUATRE PATTES

Un vieux bus de la police devenu clinique vétérinaire pour animaux errants

2.10.2020

A l'occasion de la Journée mondiale des animaux Josef Pfabigan se souvient d'un voyage historique de Vienne à Bucarest 

Zurich, le 2 octobre 2020 – Lors de la Journée mondiale des animaux il y a 20 ans, les fondateurs de QUATRE PATTES, Heli Dungler et Josef Pfabigan, ont présenté un vieux bus de la police de 1974 transformé en première clinique mobile pour animaux. Ce qui semble insolite aujourd'hui était alors un véritable projet pilote et précurseur des cliniques animales mobiles, utilisées actuellement dans le monde entier. Cette année, à l'occasion de la Journée mondiale des animaux, l'ancienne clinique pour animaux errants deviendra un musée accessible au public. 

Le directeur général de QUATRE PATTES, Josef Pfabigan, qui, à l'époque, était responsable des projets relatifs aux animaux errants en Europe de l'Est, se souvient : « La mise en place de cliniques vétérinaires fixes en Roumanie était un véritable défi dans les années 1990. Des infrastructures quasi inexistantes et surtout, loin des grandes villes, la souffrance des animaux errants était immense. C'est pourquoi nous avons eu l'idée de créer la première clinique vétérinaire mobile au sein de l’organisation QUATRE PATTES. Bien sûr, personne n’avait alors d’expérience dans la conversion de vieux bus de police en cliniques vétérinaires, alors Heli et moi avons pris le tout en main ». A l'époque déjà, Heli Dungler, fondateur de QUATRE PATTES, s'impliquait personnellement dans les projets avec beaucoup d'engagement et de créativité. Heli Dungler est décédé inopinément en janvier 2020 et Josef Pfabigan dirige depuis l'organisation internationale de protection des animaux.

En 1999, la clinique pour chiens errants était un projet pilote et a servi de modèle pour les interventions mobiles effectuées dans le cadre des campagnes de castration. QUATRE PATTES utilise encore aujourd’hui de tels véhicules pour le sauvetage d’ours et d’autres animaux sauvages.

« Le bus, un tas de rouille en fait, était déjà vieux à l'époque, mais nous avons investi avec passion beaucoup de temps et de ressources financières dans ce projet. Nous avons équipé l’intérieur selon les dernières normes scientifiques et une entreprise de peinture de carrosserie nous a aidés pour l’extérieur. A l’arrière du véhicule, se trouve toujours l’inscription « Simply the Best for Animals  ». Créer des conditions de vie dignes pour les animaux a toujours été notre objectif premier. »

Josef Pfabigan, directeur général de QUATRE PATTES

A l’époque, les autorités leur avaient pourtant donné du fil à retordre : « Personne ne savait dans quelle catégorie classer notre projet. Une telle chose n'avait tout simplement jamais existé auparavant. Le bus a finalement été immatriculé à Vienne, et nous sommes partis pour Bucarest ».
Josef Pfabigan, Heli Dungler et le vétérinaire Amir Khalil ont fait la route pendant des jours, parfois sur d'étroites routes de campagne, jusqu'à ce qu'ils puissent présenter la clinique vétérinaire à des ministres de haut rang, des politiciens locaux et au maire de Bucarest. En décembre 1999, le vieux bus « Mamai » a enfin pu être opérationnel.


Réouverture en tant que musée
Le bus appelé affectueusement « Mamai » (qui signifie grand-mère en roumain) sert maintenant de musée et est installé devant le refuge pour animaux « Speranta », partenaire de QUATRE PATTES à Bucarest. Le vieux bus renferme de nombreux souvenirs : au fil des années, la clinique mobile a servi lors de 23 campagnes dans différents endroits. Déjà en 1999, QUATRE PATTES travaillait selon la méthode douce « Catch-Neuter-Return ». Les animaux errants sont capturés en douceur, castrés puis relâchés en bonne santé sur leur territoire. Cette façon d’agir vise à contenir d’une manière humaine où, malheureusement, l'abattage des animaux errants est toujours autorisé par la loi. « Je me souviens encore du tout premier chien qui a été stérilisé à la clinique; le très gentil chien blanc d’un voisin. C'était tout simplement formidable de constater que nous pouvions atteindre des régions et des villages éloignés grâce à ce bus. A certains endroits, nous avons d’ailleurs été les premiers à proposer une aide vétérinaire et des projets de castration pour animaux errants. Une véritable révolution ! », déclare Josef Pfabigan.

Depuis lors, 100’000 chiens et chats ont été soignés et stérilisés en plus de 20 ans de travail de protection animale en Roumanie. La méthode de « Catch-Neuter-Return » a été perfectionnée au fil des ans. Régulièrement, les progrès scientifiques en matière de traitement ont été adoptés et un programme de vaccination a été mis en place. Ce qui est toujours d’application en ce qui concerne les méthodes actuelles de capture, de stérilisation, de vaccination et de restitution, c'est l'humanité avec laquelle les animaux sont traités. Alors que des nouvelles cliniques mobiles et fixes ont été instaurées depuis par QUATRE PATTES, le vieux bus « Mamai » rappellera la passion de toujours de l'organisation, à savoir aider et protéger les animaux dans le besoin.

Un refuge pour animaux appelé Espoir
Le refuge pour animaux « Speranta » offre un foyer temporaire à plus de 550 chiens à Bucarest. QUATRE PATTES gère encore aujourd’hui une clinique fixe, ensemble avec son partenaire local « Animal Society » et, chaque année, rend visite à une douzaine de communautés avec ses équipes mobiles pour stériliser et soigner le plus grand nombre possible de chiens et de chats. La prise en charge médicale complète est cruciale, car de nombreux chiens ont des blessures tellement graves qu’ils ne peuvent pas s’en remettre seuls. Ces chiens sont alors recueillis au refuge « Speranta ». Le nom du refuge est révélateur : Speranta signifie espoir en roumain.

Au sujet de QUATRE PATTES
QUATRE PATTES est une organisation mondiale de protection des animaux vivant sous influence humaine directe, qui révèle les souffrances, sauve les animaux dans le besoin et les protège. QUATRE PATTES fête cette année ses 20 ans en Suisse. Fondée en 1988 à Vienne par Heli Dungler, l'organisation plaide pour un monde où les Hommes traitent les animaux avec respect, compassion et compréhension. Les campagnes et projets durables se concentrent sur les chiens et chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages – tels que les ours, les grands félins, les orangs-outans et les éléphants – vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des bureaux en Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, Hongrie, Kosovo, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse, Thaïlande, Ukraine, USA et Vietnam ainsi que des refuges pour animaux en détresse dans douze pays, QUATRE PATTES fournit une aide rapide et des solutions durables. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce. www.quatre-pattes.ch

Sylvie Jetzer

Sylvie Jetzer

Communication Suisse

sylvie.jetzer@vier-pfoten.org

+41 43 501 57 49

QUATRE PATTES – Fondation pour la protection des animaux