Faire un donParrainage
Jambolina et Meimo

La socialisation de Jambolina et Meimo à Arosa Terre des Ours 

L’ourse brune Jambolina a pu rencontrer pour la toute première fois un congénère

23.6.2021

Zurich, le 23 juin 2021 – Jusqu’alors séparée des deux autres résidents du refuge d’Arosa Terre des Ours par une clôture, l’ourse brune Jambolina a pu rencontrer pour la toute première fois un congénère. C’est une belle rencontre entre Meimo et Jambolina qui a eu lieu hier matin sous les yeux ébahis des soigneuses et soigneurs d’animaux et des fans d’ours enthousiastes. L’équipe d’Arosa Terre des Ours se réjouit de la rencontre réussie entre ses deux protégés.

La première étape de la socialisation à Arosa fut un succès 
Après avoir exploré l’espace extérieur de l’enceinte du refuge d’Arosa Terre des Ours pour la première fois le 29 mai dernier, Jambolina a pu se familiariser avec les lieux et son nouvel environnement. Son comportement détendu a signalé qu’elle était prête pour la prochaine grande étape de son installation au refuge. Comme prévu, Jambolina a donc pu faire hier matin la connaissance de Meimo. En présence d’un public intéressé, l’ourse a pour la première fois de sa vie rencontré un congénère au-delà de la clôture. L’intérêt mutuel témoigné par les deux animaux pouvait déjà être observé, ce qui, selon le Dr Hans Schmid, directeur scientifique du refuge d’Arosa Terre des Ours, était certainement dû à la saison du rut : « Jambolina semble avoir une odeur attirante, ce qui n’a pas manqué de susciter l’intérêt de Meimo. La date de la socialisation a intentionnellement été fixée durant cette période. » 

Comme prévu, Jambolina s’est tout d’abord montrée un brin méfiante, observant prudemment Meimo à distance. Mais l’intérêt mutuel était tellement grand que les deux animaux se sont rapprochés l’un de l’autre après quelques minutes. Très détendus au début, ils ont ensuite appris à mieux se connaître à l’occasion d’une confrontation typique pour les ours. L’impressionnant « combat de spectacle », comme l’a désigné Hans Schmid, correspond au comportement naturel des ours bruns. De cette manière, Meimo et Jambolina ont appris à s’évaluer et établir à qui ils auraient affaire désormais. Après la phase initiale de la lutte, Jambolina s’est couchée sur le dos, ce qui signifie qu’elle était à l’aise et que la nouvelle situation lui convenait. La lutte s’est alors poursuivie de manière ludique jusqu’à ce qu’ils prennent tous deux un bain rafraichissant, et se promènent ensemble dans l’enceinte. 

Moments empreints d’émotion et sentiments de bonheur sur la plateforme 
La joie, la tension, les émotions et le soulagement des visiteuses et visiteurs ainsi que des soigneuses et soigneurs d’animaux à Arosa étaient palpables. Un tel événement doit être bien planifié. Une socialisation ne se limite pas au fait d’ouvrir le loquet de l’enclos. 

« On ne peut jamais prédire comment les ours vont réagir. Pour Jambolina, c’était le premier contact direct avec un autre ours, ce qui est vraiment une situation particulière pour elle. »

Dr. Hans Schmid, directeur scientifique du refuge d’Arosa Terre des Ours

C’est pourquoi c’est à chaque fois un grand moment pour l’équipe d'Arosa Terre des Ours, lorsqu’une telle rencontre est programmée. 

« Une planification bien pensée de la part de l’équipe et l’infrastructure ingénieuse dont dispose le refuge d’Arosa Terre des Ours ont certainement contribué à la réussite de la rencontre entre Meimo et Jambolina. »

Pascal Jenny, président de la Fondation « Arosa Bären »

La suite des opérations au refuge d’Arosa Terre des Ours
Les soigneuses et soigneurs d’animaux vont maintenant continuer à observer le comportement des trois ours. Il est pensable que cette phase de premières prises de contact entre Meimo et Jambolina se poursuivra ainsi durant quelques jours. L’ourse Amelia, qui a grandi avec Meimo, est restée seule dans l’enclos nord. Comme les ours sont des animaux solitaires, l’équipe suppose qu’Amelia ne s’est pas sentie exclue et n’a pas souffert de la séparation. Elle a observé la première rencontre de loin. Dès que les experts auront jugé le moment opportun, Amelia fera également la connaissance de Jambolina. Cette rencontre sera un autre événement important dans la vie de Jambolina et dans l’histoire du refuge d’Arosa Terre des Ours. Nous pouvons nous attendre à passer d’autres moments passionnants. 

Vous pouvez suivre la vie captivante au sein du refuge d’Arosa Terre des Ours via les réseaux sociaux, le site internet et les webcams qui y sont installées. Une visite du refuge, en cette période de rut et de socialisation, est une formidable experience. Chaque jour, les soigneuses et soigneurs d’animaux se feront un plaisir de vous expliquer en détail ces processus.

Sylvie Jetzer

Sylvie Jetzer

Communication Suisse

sylvie.jetzer@vier-pfoten.org

+41 43 501 57 49

QUATRE PATTES – Fondation pour la protection des animaux

QUATRE PATTES sur les réseaux sociaux

 

Au sujet de QUATRE PATTES
QUATRE PATTES est l’organisation mondiale de protection des animaux sous influence humaine directe, qui révèle leurs souffrances, sauve les animaux en détresse et les protège. Fondée en 1988 à Vienne par Heli Dungler et des amis, l'organisation plaide pour un monde où les humaines traitent les animaux avec respect, compassion et compréhension. Les campagnes et projets durables se concentrent sur les chiens et chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages – tels que les ours, les grands félins et les orangs-outans – vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des bureaux en Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, France, Kosovo, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse, Thaïlande, Ukraine, USA et Vietnam ainsi que des refuges pour animaux en détresse dans onze pays, QUATRE PATTES fournit une aide rapide et des solutions durables. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce. www.quatre-pattes.ch/ 

Recherche