Faire un donParrainage
Chien dans l'herbe

Au printemps, les tiques font leur grand retour 

QUATRE PATTES donne des conseils pour protéger les animaux de compagnie et explique comment enlever correctement les tiques.

19.4.2022

Zurich, le 13 avril 2022 – Lorsque les températures grimpent au-dessus de huit degrés, les tiques sortent de leur torpeur hivernale. Ces petits arachnides s’invitent discrètement sur les chiens et les chats pour se nourrir de leur sang. Par leur morsure, les parasites peuvent transmettre de dangereux agents pathogènes et être ainsi à l’origine de la borréliose, de la babésiose, de l'ehrlichiose ou de la FSME (méningo-encéphalite à tiques). L’experte en animaux de compagnie chez QUATRE PATTES, Janine Cirini, donne des conseils sur la manière de protéger votre animal de compagnie et de lui permettre de passer la saison des tiques en toute sécurité.

Les tiques se trouvent principalement dans les forêts, les hautes herbes ou les buissons. Dès qu’un hôte potentiel, par exemple un chien ou un chat, passe à proximité, elles se laissent tomber. Les petits arachnides s’accrochent sur les poils du pelage et s’attaquent ensuite à la peau.

«Les tiques ont une préférence pour les endroits doux et bien irrigués comme les oreilles ou la région lombaire. Dès qu'il fait plus chaud, ces parasites sont à nouveau très actifs. Il faut donc inspecter soigneusement le corps de votre chien ou chat après chaque sortie et chaque promenade. Les tiques découvertes doivent être retirées immédiatement, car, en se nourrissant, les parasites libèrent de la salive qui peut contenir des agents pathogènes dangereux». 

Janine Cirini, experte en animaux de compagnie chez QUATRE PATTES

Mais attention: votre animal de compagnie n’est pas le seul à pouvoir être infecté à la suite d’une morsure de tique. L’Institut Robert Koch avertit que les tiques peuvent également transmettre un grand nombre de maladies infectieuses à l’homme. C’est notamment le cas de la FSME ou de la borréliose. 

«Les humains doivent éviter de marcher dans les hautes herbes. Nous recommandons de porter des vêtements ajustés et des chaussures fermées lors d’une promenade dans la nature».

Janine Cirini, experte en animaux de compagnie chez QUATRE PATTES

Enlever correctement les tiques: voici comment procéder
Si une tique est déjà accrochée, il ne faut pas attendre qu’elle tombe d'elle-même, gorgée de sang. Avec un peu de dextérité et un tire-tique ou à défaut une pince à épiler, on peut déloger la tique avec précaution. Le chien ou le chat doit rester le plus calme possible durant cette manipulation.

«Il faut absolument veiller à ne pas écraser la tique. Sinon, elle libère d’éventuels agents pathogènes. Avec un tire-tique ou une pince à épiler, il faut s’approcher le plus près possible de la peau du chien ou du chat et pincer la tête du parasite avant de l’extraire lentement en tirant doucement. Il est important de veiller à ce que la tête de la tique soit bien retirée et ne reste pas coincée».

Janine Cirini, experte en animaux de compagnie chez QUATRE PATTES

Après l’extraction, l’endroit de la morsure doit être nettoyé à l’aide d’un désinfectant. Il faut également rester vigilant par la suite. Janine Cirini recommande: 

«Si la peau reste rouge après la morsure ou si une inflammation se développe à cet endroit, l’animal doit être présenté au vétérinaire. Plus particulièrement si le chien ou le chat concerné présente des symptômes tels que fièvre, fatigue ou a les ganglions lymphatiques gonflés».

Janine Cirini, experte en animaux de compagnie chez QUATRE PATTES

Comment protéger son animal de compagnie et prévenir les morsures 
Les morsures de tiques constituent un risque pour la santé de chaque animal, car ces arachnides sont porteurs d’agents pathogènes dangereux. Pour protéger au mieux son animal de compagnie, mieux vaut prévenir que guérir. Produits spot-on, colliers antiparasitaires, comprimés ou huile, le marché des produits anti-tiques est vaste. «Au début du printemps, la consultation d’un vétérinaire peut s’avérer utile, car il existe différentes préparations qui ont un effet dissuasif ou même létal pour les tiques. Mais tous les produits ne conviennent pas à tous les animaux. La molécule active perméthrine, par exemple, est bien tolérée par les chiens, alors qu’elle est toxique pour les chats», explique encore l’experte en animaux de compagnie. L’huile de coco, que l’on peut étaler sur le pelage, offre une protection naturelle. L’acide laurique contenu dans l’huile repousse les tiques. Toutefois, l’efficacité est limitée, il faut donc renouveler l’application de l’huile de coco toutes les six heures environ.

Sylvie Jetzer

Sylvie Jetzer

Communication Suisse

sylvie.jetzer@vier-pfoten.org

+41 43 501 57 49

QUATRE PATTES – Fondation pour la protection des animaux

QUATRE PATTES sur les réseaux sociaux

 

Au sujet de QUATRE PATTES
QUATRE PATTES est l’organisation mondiale de protection des animaux sous influence humaine directe, qui révèle leurs souffrances, sauve les animaux en détresse et les protège. Fondée en 1988 à Vienne par Heli Dungler et des amis, l'organisation plaide pour un monde où les humaines traitent les animaux avec respect, compassion et compréhension. Les campagnes et projets durables se concentrent sur les chiens et chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages – tels que les ours, les grands félins et les orangs-outans – vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des bureaux en Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, France, Kosovo, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse, Thaïlande, Ukraine, USA et Vietnam ainsi que des refuges pour animaux en détresse dans onze pays, QUATRE PATTES fournit une aide rapide et des solutions durables. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce. www.quatre-pattes.ch/ 

Recherche