Faire un donParrainage
Renard Porthos

Les masques jetés dans la nature: un danger mortel pour les animaux sauvages

QUATRE PATTES fait appel au sens des responsabilités de chacun et plaide pour une élimination correcte des déchets

7.2.2022

Zurich, le 7 février 2022 – Ils sont partout, abandonnés sur la voie publique et les trottoirs, dans les zones piétonnes, dans les parcs et même dans la forêt. Les masques chirurgicaux ou FFP2 encombrent l’espace public. Leur utilisation est vitale pour protéger la population contre les virus mais, délaissés dans la nature, ils deviennent un fléau pour l’environnement et un danger pour de nombreux animaux sauvages. Bien que l'obligation de porter un masque sera peut-être bientôt levée en Suisse, l'organisation internationale de protection des animaux QUATRE PATTES appelle à plus de respect dans les semaines à venir et demande que les masques soient toujours éliminés de manière appropriée.

« Les déchets peuvent devenir un très gros problème pour les animaux sauvages lorsqu’ils se trouvent sous les feuilles mortes ou accrochés aux branches ou brindilles. Les oiseaux et les hérissons peuvent s’emmêler dans les élastiques des masques, rester ainsi coincés et se blesser ou même mourir. »

Dominik del Castillo, chargé de campagnes chez QUATRE PATTES Suisse

Les masques sont aussi un danger pour les animaux plus grands
Les sangliers, les renards, mais aussi les chiens peuvent par inadvertance manger des masques abandonnés, ce qui peut entraîner des problèmes de constipation ou bien pire encore. 

« Pour le bien de la nature et par respect pour l’environnement, nous demandons à tout un chacun de toujours jeter les masques à la poubelle, de préférence avec les rubans ou élastiques coupés. De nombreux masques sont perdus par inadvertance. Lors des promenades en forêt, il faut donc expressément bien les ranger afin de ménager l’environnement et prévenir la pollution de l’espace public. Cela peut paraître exagéré, mais un masque bien rangé ou correctement jeté peut sauver des vies animales! »

Dominik del Castillo, chargé de campagnes chez QUATRE PATTES Suisse

Toutefois les masques ne sont pas les seuls à pouvoir représenter un danger pour les animaux sauvages. Les déchets ont un impact sur la qualité de vie de toutes les espèces animales. Le plastique, un des grands pollueurs de l’environnement, entre dans notre chaîne alimentaire par l’eau et peut également se retrouver dans la mer via les eaux suisses et menacer de nombreuses espèces sur son chemin vers les océans. Les canettes en aluminium peuvent aussi se retrouver dans l’alimentation des animaux de rente. Ces déchets sont broyés lors du traitement des prairies et cela peut entraîner des problèmes de santé, voire la mort des animaux. Les animaux sauvages peuvent également confondre le plastique avec des aliments (en particulier les emballages qui sentent la nourriture) et tomber malades. Certaines espèces utilisent parfois le plastique pour construire leur nid; cela peut être problématique pour les jeunes animaux, notamment parce qu’ils peuvent s’enchevêtrer dans le plastique. Cela peut, dans le pire des cas, entraîner leur mort.

Les déchets sauvages sont un problème répandu pour les animaux
L’élaboration des mesures contre la dispersion incontrôlée des détritus relève également de la responsabilité des autorités et de la politique. Dominik del Castillo rappelle cependant à la population les conséquences produites par un masque jeté négligemment. Ceci vaut également pour les mégots de cigarettes. 

« Ces derniers sont encore plus difficiles à enlever des prairies et des bords de route et sont en outre extrêmement toxiques. Nous demandons donc à la population d’adopter une attitude respectueuse et responsable vis-à-vis de notre environnement: ramenez vos déchets chez vous, recyclez-les ou jetez-les dans une poubelle. Un bon début serait de renoncer à l’achat de produits jetables. Emporter une bouteille réutilisable ou une tasse, permet d’éviter de jeter des gobelets ou des bouteilles en plastique lors de chaque déplacement. Ce geste simple permettrait d’éviter un grand nombre de déchets. »

Dominik del Castillo, chargé de campagnes chez QUATRE PATTES Suisse

Sylvie Jetzer

Sylvie Jetzer

Communication Suisse

sylvie.jetzer@vier-pfoten.org

+41 43 501 57 49

QUATRE PATTES – Fondation pour la protection des animaux

QUATRE PATTES sur les réseaux sociaux

 

Au sujet de QUATRE PATTES
QUATRE PATTES est l’organisation mondiale de protection des animaux sous influence humaine directe, qui révèle leurs souffrances, sauve les animaux en détresse et les protège. Fondée en 1988 à Vienne par Heli Dungler et des amis, l'organisation plaide pour un monde où les humaines traitent les animaux avec respect, compassion et compréhension. Les campagnes et projets durables se concentrent sur les chiens et chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages – tels que les ours, les grands félins et les orangs-outans – vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des bureaux en Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, France, Kosovo, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse, Thaïlande, Ukraine, USA et Vietnam ainsi que des refuges pour animaux en détresse dans onze pays, QUATRE PATTES fournit une aide rapide et des solutions durables. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce. www.quatre-pattes.ch/ 

Recherche