Faire un donParrainage

La viande plutôt que la protection du climat pour 
les chaines de supermarchés nationales et européennes

QUATRE PATTES a évalué des détaillants tels que Coop et Migros quant à leur engagement pour une réduction de l'offre de viande et a étabil un classement.

20.7.2022

Zurich, le 19 juillet 2022 – L’organisation mondiale de protection des animaux QUATRE PATTES a évalué 38 des principales chaînes de supermarchés des pays de la zone DACH et du Royaume-Uni en fonction de leurs objectifs quant à la réduction de l’offre de viande. Les détaillants suisses sont également été passés au crible. Alors que certains fournisseurs ont déjà élargi leur gamme de produits végétaux, aucune entreprise ne s’est encore engagée à réduire de manière contraignante son offre de viande. Compte tenu de la crise climatique, les résultats sont extrêmement alarmants. QUATRE PATTES exige une réduction générale du nombre d’animaux dits de rente, une conversion à davantage de protéines végétales et la fin de l’élevage intensif.

 

Alors que les flyers et les prospectus font de la publicité pour des steaks, il n’y a pas que le charbon qui brûle en cette saison des barbecues. Des incendies de forêt meurtriers se propagent déjà en Europe et dans le reste du monde. Les conséquences de la crise climatique due à une alimentation trop riche en viande sont connues depuis longtemps.

Selon le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), les catastrophes naturelles seront à l’avenir plus fréquentes et plus violentes que jamais. Selon la proposition des experts du GIEC, un passage à une alimentation à base de plantes aide à réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre.

«Alors que nous constatons globalement une augmentation des produits végétaux dans les rayons des supermarchés, aucun signe n’indique une réduction de l’offre de viande et de produits laitiers. 
Il est incompréhensible que la responsabilité à cet égard soit rejetée uniquement sur les consommateurs ou les agriculteurs, alors que le commerce de détail alimentaire contribue en premier lieu à une surconsommation de viande et à une surproduction de produits d’origine animale. Nous exigeons donc des stratégies claires pour réduire l’élevage afin d’atténuer la crise climatique et les futures pandémies».

Sonja Svensek, responsable du département nutrition chez QUATRE PATTES

Aucun engagement quant à une réduction de l’offre de viande
Les résultats des 38 chaînes de supermarchés évaluées sont décevants. Aucune d’entre elles n’a obtenu la mention «très bien», la mieux classée étant Lidl (DE) avec la mention «bien», suivie de Lidl (AT). En Suisse aussi, Lidl est en tête avec Coop. Suivent Aldi Suisse et Migros.

Bien que 50% des entreprises prévoient d’élargir leur offre de produits végétaux à l’avenir, aucune d’entre elles n’a développé de stratégie concrète sur une réduction de la viande. De même, aucune des chaînes de supermarchés n’a prévu d’arrêter la promotion des ventes de viande bon marché.

Autre constat alarmant: seules 3 des 38 entreprises déclarent vendre moins de viande issue de l’élevage intensif que de systèmes respectueux des animaux. Parmi elles, on trouve Coop et Migros. Outre les détaillants, les consommateurs et consommatrices de notre pays ont cette année une chance unique d’améliorer les conditions de vie de millions d’animaux dits de rente.  L’initiative contre l’élevage intensif passera aux urnes le 25 septembre et exige la fin de l’élevage industriel d’animaux. Cela implique entre autres un espace plus important par animal, un accès quotidien au pâturage et une alimentation adaptée à l’espèce. L’initiative indique la voie à suivre pour une agriculture durable. 

«Une production respectueuse des ressources et des animaux est possible. Malgré cela, une grande partie des animaux passent leur courte vie à l’étroit dans des étables ou poulaillers rudimentaires sans sorties régulières en plein air. Ainsi, une poule dispose tout juste de la superficie d’une feuille de papier A4 et seuls 7% de tous les poulets de chair ont accès à l’extérieur. Cette situation doit absolument changer, car elle n’a pas seulement une influence sur le bien-être des animaux, mais aussi sur l’environnement, le climat et la santé humaine».

Yasmine Wenk, chargée de campagne chez QUATRE PATTES Suisse, 

QUATRE PATTES travaille depuis de nombreuses années déjà à l’amélioration des conditions d’élevage des animaux dits de rente. C’est la raison pour laquelle l’organisation mondiale de protection des animaux soutient l’initiative populaire fédérale contre l’élevage industriel.

Informations de fond et méthodologie
Le classement «Atlas Challenge» reflète les efforts et les performances de certaines des principales chaînes de supermarchés en Autriche, en Allemagne, en Suisse et au Royaume-Uni en ce qui concerne leur stratégie pour une réduction de la viande et pour une alimentation végétale durable. Pour ce faire, QUATRE PATTES a effectué ses recherches sur la base d’informations en ligne accessibles au public entre janvier et juin 2022 et a également envoyé un questionnaire aux supermarchés. Les entreprises qui n’ont pas complété le questionnaire ont été évaluées uniquement sur la base des recherches de QUATRE PATTES. En Suisse, Spar et Denner ont rejeté la requête de QUATRE PATTES. Globus et Migros n’ont même pas pris la peine de répondre. Le questionnaire englobait quatre catégories: le rapport RSE, les stratégies de marketing, le portefeuille de produits et la prospective stratégique. L’évaluation s’est faite sur la base d’un système de notes: Faible (0-25%), Moyen (26-50%), Bien (51-75%) et Très bien (76-100%).

Sylvie Jetzer

Sylvie Jetzer

Communication Suisse

sylvie.jetzer@vier-pfoten.org

+41 43 501 57 49

QUATRE PATTES – Fondation pour la protection des animaux

QUATRE PATTES sur les réseaux sociaux

 

Au sujet de QUATRE PATTES
QUATRE PATTES est l’organisation mondiale de protection des animaux sous influence humaine directe, qui révèle leurs souffrances, sauve les animaux en détresse et les protège. Fondée en 1988 à Vienne par Heli Dungler et des amis, l'organisation plaide pour un monde où les humaines traitent les animaux avec respect, compassion et compréhension. Les campagnes et projets durables se concentrent sur les chiens et chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages – tels que les ours, les grands félins et les orangs-outans – vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des bureaux en Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, France, Kosovo, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse, Thaïlande, Ukraine, USA et Vietnam ainsi que des refuges pour animaux en détresse dans onze pays, QUATRE PATTES fournit une aide rapide et des solutions durables. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce. www.quatre-pattes.ch/ 

Recherche