Faire un donParrainage
cochons

Le Parlement refuse un renforcement du bien-être animal

QUATRE PATTES est déçue par cette décision

18.3.2022

Zurich, le 18 mars 2022 – Le Conseil national et le Conseil des États ont rejeté aujourd’hui, lors du vote final, l’initiative contre l’élevage intensif. L’organisation de protection des animaux QUATRE PATTES est déçue par cette décision. Ceci démontre une fois de plus que la politique bloque les efforts visant à améliorer le bien-être animal et ignore le besoin de la population d’avoir des standards de protection animale plus élevés.

 

Aujourd'hui, le Parlement a confirmé sa position lors du vote final et a rejeté l'initiative contre l'élevage intensif. L’initiative populaire contre l’élevage industriel exige que des normes plus élevées en matière de protection des animaux soient ancrées dans la Constitution et souhaite accorder aux vaches, aux porcs et aux poules des sorties en plein air régulières et beaucoup plus d’espace dans leurs lieux de vie respectifs. L’élevage industriel doit être aboli avec un délai de transition de 25 ans. QUATRE PATTES s’engage depuis de nombreuses années déjà pour de meilleures conditions de détention des animaux dits de rente et est déçue par le refus des politiques d’améliorer les standards de protection animale insuffisants dans l’élevage suisse d’animaux de rente et d’ignorer ainsi un souhait populaire important. Cela a des conséquences négatives, en particulier pour les animaux qui souffrent dans l’élevage industriel, mais également pour notre santé et l’environnement.

«La loi suisse sur la protection des animaux est volontiers qualifiée d’exemplaire. Mais la réalité pour les animaux dits de rente est bien différente : les poulets d’engraissement ont à peine la surface d’une feuille A4 à leur disposition et sont entassés par milliers dans des hangars. Ceci n’est qu’un exemple parmi d’autres de la production animale industrielle en Suisse. D’une manière générale, l’espace fait défaut, les sorties sont inexistantes, la diversité et les possibilités d’occupation ne sont pas prévues et l’élevage visant une haute performance est également particulièrement problématique.»

Yasmine Wenk, chargée de campagne chez QUATRE PATTES Suisse

QUATRE PATTES recommande d’accepter l’initiative
Il appartient maintenant aux électeurs suisses d’améliorer les standards de protection des animaux dans l’élevage suisse. En votant OUI à l’initiative contre l’élevage intensif, il est possible de réduire considérablement les problèmes de ce type d'élevage et de poser les jalons pour une agriculture porteuse d’avenir. Les poules doivent pouvoir gratter le sol et picorer. Les porcs doivent pouvoir sortir, se rafraîchir et prendre soin de leur peau en se roulant au sol. Les vaches, quant à elles, sont des animaux très sociaux, avec une hiérarchie bien définie et des relations profondes entre elles, qui devraient absolument être respectées lors de l’élevage. En outre, une Suisse sans élevage intensif n’a pas seulement un effet positif pour les animaux, mais aussi pour nous, les êtres humains, et pour le climat.

Sylvie Jetzer

Sylvie Jetzer

Communication Suisse

sylvie.jetzer@vier-pfoten.org

+41 43 501 57 49

QUATRE PATTES – Fondation pour la protection des animaux

QUATRE PATTES sur les réseaux sociaux

 

Au sujet de QUATRE PATTES
QUATRE PATTES est l’organisation mondiale de protection des animaux sous influence humaine directe, qui révèle leurs souffrances, sauve les animaux en détresse et les protège. Fondée en 1988 à Vienne par Heli Dungler et des amis, l'organisation plaide pour un monde où les humaines traitent les animaux avec respect, compassion et compréhension. Les campagnes et projets durables se concentrent sur les chiens et chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages – tels que les ours, les grands félins et les orangs-outans – vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des bureaux en Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, France, Kosovo, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse, Thaïlande, Ukraine, USA et Vietnam ainsi que des refuges pour animaux en détresse dans onze pays, QUATRE PATTES fournit une aide rapide et des solutions durables. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce. www.quatre-pattes.ch/ 

Recherche