L'ours Sam à Arosa Terre des Ours

Le refuge Arosa Terre des Ours fête ses cinq ans d’existence

Il y a 5 ans, le refuge Arosa Terre des Ours a ouvert ses portes à Arosa en partenariat avec l'association QUATRE PATTES

2.8.2023

Zürich/Arosa, le 2 août 2023 – Arosa a ouvert il y a cinq ans le refuge Arosa Terre des Ours au cœur des montagnes grisonnes et ce en collaboration avec l’organisation mondiale de protection des animaux QUATRE PATTES. Dans ce refuge, des ours issus de mauvaises conditions de détention trouvent un nouveau foyer adapté à leur espèce sur une superficie de 2,8 hectares. Ce concept unique, qui allie protection durable des animaux et tourisme innovant est devenu un modèle de réussite.

Le 3 août 2018, Arosa Terre des Ours a été inauguré en présence de la conseillère fédérale de l’époque, Doris Leuthard, de représentants de QUATRE PATTES et des autres partenaires ainsi que de plusieurs centaines d’invités. La synergie entre protection durable des animaux et tourisme innovant a jusqu’à présent convaincu bien plus de 320’000 visiteurs. Dans le premier refuge pour ours en Suisse, seuls les ours issus de mauvaises conditions d’élevage et sauvés par l’organisation de protection des animaux QUATRE PATTES trouvent un foyer adapté à leur espèce. Dans le paysage naturel des montagnes d’Arosa, les ours peuvent enfin vivre selon leurs instincts et se libérer des troubles comportementaux extrêmes acquis au cours d’années en captivité. 

Une idée devenue projet phare
L’idée qu’Arosa accueille un jour des ours a germé spontanément dans l’esprit du directeur du tourisme de l’époque, Pascal Jenny. Même si à Arosa, un terrain s’appelle depuis toujours «Bärabad» (Bain de l’ours en français), il a fallu convaincre. Huit ans se sont écoulés entre cette première idée et l’ouverture.

«Le hasard, le courage, la colère, la joie, la ténacité et une vision inébranlable ont agi comme une potion magique vivifiante sur les partenaires du projet d’Arosa, les hôtes et QUATRE PATTES.»

Pascal Jenny, Président de la Fondation «Arosa Bären» et président de l’office du tourisme d’Arosa

«C’est tout simplement merveilleux d’avoir pu, après des années d'engagement pour les ours dans le monde entier, ouvrir le premier centre de protection pour ours en Suisse en été 2018. Cela a permis ainsi à de nombreux visiteurs de découvrir notre travail de protection des animaux.»

Alexandra Mandoki, Directrice générale de QUATRE PATTES Suisse

Depuis l’ouverture, les résidents du refuge d'Arosa Terre des Ours sont au centre de l’attention. Actuellement, quatre ours ont trouvé un nouveau foyer au refuge: Amelia, Meimo, Sam et Jamila. Depuis leur arrivée à Arosa Terre des Ours, ils ont pu laisser leur triste passé derrière eux et mènent depuis lors une vie proche de la nature.

Tout le village est depuis devenu fan des ours et est fier de son refuge. Des serviettes de bain et sacs arborant l’effigie d’un ours dans les vitrines, des gâteaux ou des boissons faisant référence aux ours sur les cartes des restaurants, l’ours est omniprésent. L’ours en acier, qui trône majestueusement sur le Weisshorn, est également très apprécié par les touristes pour des séances photo.

Toujours de nouvelles attractions pour petits et grands
Tout au long des cinq dernières années, de nombreuses extensions destinées aux petits et aux grands ont été ajoutées. Le sentier aventure de 80 mètres de long, suspendu à 18 mètres au-dessus du sol, est devenu l’attraction phare pour tous les visiteurs. L’aire de jeux située près de la station intermédiaire du téléférique du Weisshorn, offre aux enfants l’occasion de se balancer comme un ours sur un tronc d’arbre ou de ramper dans un tunnel. Le minigolf, qui offre une vue magnifique, permet d’apprendre tout sur les activités qu’ont les ours tout au long de l’année. 

La transmission du savoir est une priorité absolue à Arosa 
À Arosa Terre des Ours, l’accent est mis sur la transmission des connaissances. L’exposition sur la protection des animaux permet aux visiteurs de découvrir le triste passé des ours ; des éléments interactifs les informent sur la biologie de ces animaux. Lors des visites guidées, les visiteurs peuvent en outre obtenir des informations de première main de la part des soigneurs et soigneuses d’animaux. La sensibilisation à la protection des animaux est mise en avant. Plus il y aura de visiteurs à Arosa, plus le tourisme sera gagnant et plus la sensibilisation à la protection des animaux pourra être efficace. 

En été, les visiteurs ont la possibilité d’observer ces animaux fascinants de près tous les jours entre 9h et 17h20. Le jeudi 3 août, jour pour jour cinq ans après l’ouverture, des activités spéciales seront organisées à Arosa Terre des Ours. Une visite vaut donc le détour!

Sylvie Jetzer

Sylvie Jetzer

Communication Suisse

sylvie.jetzer@vier-pfoten.org

+41 43 501 57 49

QUATRE PATTES – Fondation pour la protection des animaux

QUATRE PATTES sur les réseaux sociaux

 

Au sujet de QUATRE PATTES
QUATRE PATTES est l’organisation mondiale de protection des animaux sous influence humaine directe, qui révèle leurs souffrances, sauve les animaux en détresse et les protège. Fondée en 1988 à Vienne par Heli Dungler et des amis, l'organisation plaide pour un monde où les humaines traitent les animaux avec respect, compassion et compréhension. Les campagnes et projets durables se concentrent sur les chiens et chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages – tels que les ours, les grands félins et les orangs-outans – vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des bureaux en Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, France, Kosovo, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse, Thaïlande, Ukraine, USA et Vietnam ainsi que des refuges pour animaux en détresse dans onze pays, QUATRE PATTES fournit une aide rapide et des solutions durables. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce.

Recherche