Recherche

Faire un don Parrainages
Napa, le dernier ours de Serbie

NAPA, LE DERNIER OURS DE CIRQUE SERBE A ENFIN PU QUITTER SA CAGE ET DECOUVRIR LA NATURE

8.8.2018

Après un long périple, le premier ours s'installe à Arosa Terre des Ours

Aujourd'hui, l'ours Napa peut parcourir le terrain de plusieurs milliers de mètres carrés (en plein air) d'Arosa Terre des Ours, se rafraîchir dans l'étang ou se retirer tranquillement dans son box. Mais cela n'a pas toujours été le cas. Napa est né dans un zoo en 2006 et a probablement rejoint le cirque Corona en Serbie quand il était jeune ours. On ignore s'il a vraiment dû s’y produire devant un public. Contrairement à la Suisse, l'interdiction des animaux sauvages dans les cirques est en vigueur en Serbie depuis 2009. On peut donc supposer que Napa a été gardé pendant des années dans une petite cage sur l’enceinte du cirque.

Napa était en grave déficience musculaire au moment de sa confiscation. Cela indique qu'il n'avait, des années durant, pratiquement eu aucune liberté de mouvement. La cage de l'animal était mal entretenue, recouverte de restes de nourriture et d’ordures et tellement petite et étroite que l'ours ne pouvait même pas se tenir debout ou se tourner correctement.

Cette souffrance appartient maintenant heureusement au passé, puisque QUATRE PATTES a pu sauver et transférer Napa à Arosa Terre des Ours en juillet 2018.

L'équipe de secours était sur les routes avec Napa pendant environ 28 heures. Plus de 1’400 km ont dû être parcourus de la Serbie à Arosa dans le canton des Grisons. Comme le refuge est situé dans un domaine skiable, donc à plus de 2000 mètres d’altitude, Napa a fait la dernière étape de son voyage à bord de sa caisse de transport dans une gondole d’un téléférique.

Le voyage de Napa vers Arosa

Note: Toute publicité apparaissant durant cette vidéo est tierce à QUATRE PATTES. Nous déclinons toute responsabilité quant à son contenu.

Enfin Napa peut jouir d’une vie adaptée aux besoins naturels d’un ours

Après son arrivée, l'ours brun de 270 kg a été examiné par un vétérinaire et placé ensuite dans un enclos d'acclimatation. Ainsi, il a pu s'habituer à sa nouvelle liberté de mouvement et explorer l’enceinte. Le vétérinaire et les soigneurs ont également eu l'occasion de l'observer de près durant cette phase. Après environ trois semaines, Napa a été autorisé à se promener sur tout le terrain pour la première fois. Il n'était pas intimidé du tout et a exploré les prairies, les bois, les étangs et les ruisseaux qui l'attendaient sur les 12’000 mètres carrés de la zone. La taille de l'enclos ainsi que la végétation présente permettent à Napa de vivre une vie aussi adaptée que possible aux besoins naturels d’un ours.

«La réaction de Napa à ce nouvel environnement démontre à quel point il est primordial d’offrir aux ours un environnement naturel. Les animaux sauvages logés dans de petites cages, des enclos en béton ou dans des cirques ne peuvent jamais vivre guidés par leurs instincts naturels et leur caractère. Napa a la chance de pouvoir mener une vie heureuse, mais beaucoup d'ours souffrent encore en captivité dans le monde.»

Carsten Hertwig, expert des ours chez QUATRE PATTES

devenez le parrain d'un ours 

Soutenez l'ours Napa à long terme

faire un don