Recherche

Faire un donParrainage
Comment vivent les bovins en Suisse

Les bovins d'engraissement en Suisse

Découvrez les conditions de vie des bovins en terre helvète

Les bovins ont une forte personnalité et sont tout à fait capables de ressentir des émotions. Ces animaux vivent en troupeaux avec une structure hiérarchique claire. Dans des conditions de vie naturelles, ils passent le plus clair de leur temps à paître et parcourent ainsi plusieurs kilomètres par jour.

Or, en Suisse, une grande partie des vaches laitières sont encore gardées en stabulation entravée. Et la plupart des bœufs destinés à la production de viande aussi passent leur courte vie enfermés, sans pouvoir sortir.

En effet, la Suisse regroupe environ 850 000 bovins d'engraissement. Plus de la moitié ne voient jamais de pâturages et passent leurs journées dans leur étable, sur un sol en caoutchouc dépourvu de paille (à l'exception des veaux de moins de quatre mois). Ils disposent d'un espace très restreint étant donné que la législation suisse prévoient uniquement 3 m² par bovin. Cela provoque de nombreux conflits entre ces animaux de 500 kg.

Les bovins vivent attachés neuf mois par an

Certains bovins passent neuf mois de l'année attachés en permanence et n'ont l'occasion de faire de l'exercice qu'une heure par jour les trois mois restants. Ils manquent d'activités et d'exercice et ne reçoivent pas une alimentation adaptée à leur espèce, ce qui entraîne des troubles du comportement : ils lèchent leurs barreaux et font rouler leur langue, imitant ainsi les gestes naturels effectués par les ruminants lorsqu'ils s'alimentent.

Plus de bien-être pour les bovins d'engraissement

Les programmes d’élevage SST (systèmes de stabulation particulièrement respectueux des animaux) et SRPA (sorties régulières en plein air) mis en place par le gouvernement fédéral constituent un progrès à bien des égards par rapport à l’élevage conventionnel. En effet, les structures SST offrent deux fois plus d'espace aux bovins d'engraissement. Souvent mené parallèlement au programme SST, le SRPA prévoit, quant à lui, que les animaux passent au moins 26 jours dans les pâturages entre le 1er mai et le 31 octobre.

Ces programmes confèrent aux bovins des conditions de détention bien meilleures puisqu'ils les autorisent à passer du temps dans les pâturages, leur offrent une alimentation issue de labels biologiques suisses et leur garantissent un cadre de vie bien plus respectueux des spécificités propres à leur espèce.

Ce que vous pouvez faire

  • Cherchez les étiquettes garantissant le respect des critères de bien-être animal et achetez uniquement les produits répondant aux normes correspondantes.
  • Réduisez votre consommation de viande pour le bien-être des animaux, mais aussi pour votre propre santé. Consommez-en une à deux fois par semaine maximum.
  • Lorsque vous vous rendez dans un restaurant ou une cantine, renseignez-vous sur l'origine et la méthode de production de la viande proposée et exigez des produits satisfaisant les normes en matière de bien-être animal.
  • Essayez des alternatives végétales savoureuses et saines telles que le tofu, le lupin ou le seitan.
  • Évitez la viande bon marché : toute viande à bas prix laisse présager de mauvaises conditions d'élevage. Cela vaut également pour la viande que vous achetez à l'étranger étant donné que les normes d'élevage sont bien moins strictes dans l'UE qu'en Suisse.
  • L'offre dépend de la demande. Plus les consommateurs se tourneront vers de la viande produite dans le respect du bien-être animal, plus les agriculteurs opteront pour des systèmes respectueux des animaux.