Recherche

Faire un don Parrainages
Chaque corne compte - QUATRE PATTES soutient l'initiative

CHAQUE CORNE compte

Ce sont les étables qui doivent s'adapter au bétail, et non l'inverse.

Environ 200 000 veaux sont écornés chaque année en Suisse. Outre le stress et la douleur qu’il suscite chez les animaux, l’écornage peut entraîner des complications à long terme. Bien irriguée par le sang, la base des cornes des veaux regroupe de nombreux nerfs. Il s'agit donc d'une zone particulièrement sensible.

On justifie l’écornage par les risques importants de blessure que présentent les cornes des bêtes entassées dans des box étroits. QUATRE PATTES estime néanmoins que ce sont les étables qui doivent s’adapter aux animaux, et pas l’inverse ! Les cornes appartiennent à la vache, au taureau ou au bœuf et font partie intégrante de leur comportement social. En outre, les bêtes à cornes pourraient très bien évoluer dans des étables à stabulation libre en adaptant les installations actuelles.

Conseils visant à favoriser l'utilisation d'étables à stabulation libre pour l'élevage des bovins à cornes

Depuis de nombreuses années, QUATRE PATTES œuvre afin de mettre les connaissances issues de la recherche et des bonnes pratiques à la disposition des agriculteurs intéressés et d'offrir aux bovins de meilleures conditions de détention.

Voilà pourquoi nous soutenons les activités deconseil menées par les experts de l'Institut de recherche en agriculture biologique (FiBL)auprès des agriculteurs. L'objectif est d'aider les agriculteurs à trouver des solutions personnalisées pour convertir ou agrandir leurs installations afin que leurs bovins évoluent au sein d'une étable ouverte et puissent conserver le comportement propre à leur espèce.

kuh mit hörnern

Les cornes appartiennent à la vache, au taureau ou au bœuf et font partie intégrante de leur comportement social.