Recherche

Faire un donParrainage
quatre pattes porte secours À des animaux en syrie

quatre pattes porte secours À des animaux en syrie

Juillet 2017

Le conflit syrien a non seulement provoqué l'exode de millions de personnes, mais il a également fait des milliers de victimes et dévasté le pays. D'innombrables animaux ont eux aussi perdu la vie tandis qu'une poignée de rescapés a erré pendant des mois, voire des années dans les zoos bombardés. Quelques téméraires ont refusé de laisser mourir les animaux et leur ont fourni de la nourriture lorsque c'était possible. C'est ce qui c'est passé dans un parc d'attractions installé à proximité de la ville d'Alep déchirée par la guerre.

Le Dr Amir Khalil est un vétérinaire qui œuvre dans le cadre d'opérations de sauvetage des animaux dans des zones de guerre et de conflit depuis longtemps. Lorsqu'il a entendu parlé du sort des 13 animaux rescapés du zoo situé près d'Alep, il n'a pas hésité un instant et a décidé qu'il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour les sauver. Après des mois de préparation, QUATRE PATTES a pu lancer l'opération la plus longue et la plus éprouvante de son histoire.   

une nouvelle vie pour les animaux d'alep

Aidez ces animaux à accéder à des conditions de vie adaptées ! 

FAITES UN Don

Quatre longues semaines, treize animaux secourus

Cette mission s'est avérée incroyablement épuisante pour tous les participants de l'équipe de QUATRE PATTES. En juillet 2017, une équipe d'experts a secouru les 13 animaux du parc d'attractions « Magic World ». Grâce à la collaboration étroite de spécialistes de la sécurité en Turquie et en Syrie et au soutien précieux des autorités turques, nous sommes parvenus à transférer en toute sécurité neuf des animaux presque affamés en Turquie en dépit d'intenses combats.

Les premiers rescapés comptaient trois lions (deux femelles et un mâle), deux tigres (une femelle et un mâle), deux ours noirs d'Asie (une femelle et un mâle) ainsi que deux hyènes. Cependant, quatre animaux manquaient à l'appel : deux lions et deux chiens étaient encore détenus dans des cages ou des enclos dotés de barreaux. Les membres de l'expédition ont dû faire preuve de génie pour préparer ces animaux au transport. Environ une semaine après le succès de la première opération, nous avons réussi à récupérer les quatre derniers animaux à la frontière turque, alors qu'ils étaient affamés et extrêmement déshydratés. Nous devons un grand merci aux autorités turques qui ont ouvert la frontière turco-syrienne par deux fois afin de laisser passer notre équipe et les animaux dans le cadre de la mission.

Nous avons transporté les animaux épuisés dans un centre de soins vétérinaires situé non loin de la ville turque de Karacabey. Pendant quelques semaines, les treize animaux ont pu se remettre de l'opération de sauvetage et surtout, des traumatismes qu'ils ont enduré pendant la guerre. Grâce au soutien du Dr Frank Göritz, vétérinaire en chef de l'Institut Leibniz pour la recherche sur la faune sauvage et de zoo de Berlin et partenaire de longue date de QUATRE PATTES, tous les animaux ont pu bénéficier de soins vétérinaires et se préparer à voyager de nouveau. Environ trois semaines après leur départ de Syrie, ils étaient prêts à reprendre la route. D'autre part, nous avions reçu les documents nécessaires à leur exportation de la part des autorités turques.  

Enfin en sécurité

Le voyage des 13 animaux secourus s'est achevé à Amman, en Jordanie, où ils ont été relâchés dans la réserve naturelle Al Ma'wa for Nature and Wildlife, fondée par QUATRE PATTES et la Princess Alia Foundation (PAF). Pendant les premiers mois, ils sont restés dans ce que l'on appelle des « enclos de resocialisation » qui présentent une superficie largement inférieure à l'enceinte de la réserve naturelle. Il s'agit d'une étape nécessaire pour que les animaux habitués à vivre en cage se familiarisent petit à petit avec leur nouveau cadre de vie.