Recherche

Faire un don Parrainages
La giardia: une menace pour les animaux et les humains

La giardia: une menace pour les animaux et les humains

31.1.2020

Voici quelques conseils destinés aux propriétaires d'animaux de compagnie : pourquoi un bon suivi de la santé des chats et des chiens est primordial.

Qu’est-ce qu’est la giardia ?

La giardia est un parasite unicellulaire qui se niche dans l'intestin grêle des chiens et des chats, où il se multiplie rapidement. Ces parasites intestinaux sont les agents pathogènes de la giardiose, une maladie grave qui met particulièrement en danger les chiots et autres jeunes animaux et peut engendrer de graves troubles du développement. La giardia endommage la membrane muqueuse de l'intestin grêle et provoque des diarrhées aiguës. Par les déjections, elles atteignent le milieu extérieur et peuvent y survivre en tant que kystes pendant des mois - jusqu'à ce qu'ils soient absorbés par un autre animal et ainsi se répandre davantage.

A quel degré la giardia est-elle contagieuse ?

Le risque d'infection est élevé. En particulier les chiots sont souvent victimes des giardias. Cependant, les animaux adultes dont le système immunitaire est intact sont souvent porteurs des parasites sans présenter aucun symptôme reconnaissable et peuvent donc infecter leur environnement de façon incontrôlée. Ces parasites dangereux colonisent particulièrement les zones où un grand nombre de chiens circulent librement.

Quel est le danger pour l'homme ?

L'infection chez l'homme est un problème surtout pour les jeunes enfants et les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Chez les adultes ayant une bonne hygiène de vie, le risque de transmission est très faible.

Comment reconnaître une infection ?

L'agent pathogène provoque des diarrhées récurrentes, les selles sont molles, légèrement visqueuses et répandent une odeur désagréable. Les autres symptômes peuvent être des vomissements, des crampes abdominales, des flatulences et de la fatigue. Les chiots atteints par la maladie sont en danger, car la perte importante de liquide due à la diarrhée provoque rapidement une déshydratation. Si l'on soupçonne la présence de giardias, l'animal doit être présenté au vétérinaire. Pour être en mesure d’établir un diagnostic fiable, le vétérinaire a besoin d’effectuer un examen parasitologique sur des échantillons de selles de trois jours consécutifs.

COMMENT TRAITER L’INFECTION ?

Après le diagnostic du vétérinaire, un médicament contre les parasites est prescrit. Mais la bataille n’est pas gagnée pour autant si on traite uniquement l'animal. Afin de supprimer les agents pathogènes de l'environnement, il est conseillé d’adopter des mesures d'hygiène adaptées :

  • Pendant et après la période de traitement il est particulièrement important d'éliminer immédiatement les déjections du chien ou du chat, afin que votre animal (et les autres d’ailleurs) ne puisse pas entrer en contact avec ces dernières.
  • Les tapis et les meubles recouverts de tissu, mais aussi le couchage, les paniers, les couvertures et les jouets doivent être minutieusement nettoyés à l’aide d’un appareil à jet vapeur (5 minutes à 70°C ou 1 minute à 100°C). Pour les textiles, un passage en machine à laver à haute température peut également fonctionner.
  • Il est également important que les gamelles de nourriture et d’eau soient nettoyées à l'eau bouillante. Les jouets et les peluches doivent également être lavés régulièrement.
  • Pensez à également nettoyer la voiture si vous transportez souvent votre animal de compagnie.
  • Lavez le postérieur du chien et/ou du chat à l’eau, car des kystes de giardia peuvent être logés dans le pelage de l’animal. Pour les chiens à poils longs, il peut être utile de couper court les poils autour de l'anus pour faciliter l'hygiène.
  • Pour votre propre protection : lavez-vous soigneusement les mains après avoir été en contact avec votre animal de compagnie.
  • Tous les animaux de compagnie vivant sous le même toit doivent être traités simultanément, même si certains d’entre eux ne présentent aucun symptôme.

Le respect d’une hygiène irréprochable est vivement conseillé : vous devez laver régulièrement les jouets des chiens et des chats ainsi que toutes les gamelles et bien les sécher. Les enclos et autres abris doivent également être maintenus propres et aussi secs que possible. Surtout en ce qui concerne les chiens, il faut tout particulièrement veiller à ce que l'animal ne mange pas d'excréments lors des promenades. En outre, il est conseillé à tous les propriétaires de chiens et de chats de faire subir à intervalles réguliers des tests à leurs animaux de compagnie pour déceler le cas échéant la présence de giardas.