Faire un donParrainage

Un cruel voyage

28.10.2019

Ceci est une histoire vraie. Nos enquêteurs relatent le terrifiant voyage auquel les animaux font face dans le cadre du trafic de viande de chien et de chat.

Ce texte retrace l’histoire extrêmement cruelle de la façon dont les chiens et les chats deviennent les victimes de ce commerce de viande. Bien qu’il soit éprouvant de lire ce texte, nous estimons qu’il est nécessaire que les gens soient conscients de la réalité à laquelle font face ces animaux afin de mettre fin à ce trafic. 

* Veuillez noter que cette histoire traumatisante peut être bouleversante pour certains(es). Si vous préférez, vous pouvez vous rendre directement à la fin et cliquericipour prendre des mesures pour arrêter ce commerce cruel maintenant.

Arrachés à leurs foyers et communautés

Enlèvement | capture

Désemparés, les propriétaires d'animaux nous ont raconté comment leurs animaux ont été enlevés pendant la nuit lorsqu’il n'y avait personne. En se réveillant, leurs animaux avaient disparu. Il nous est arrivé de croiser des propriétaires qui appelaient et cherchaient désespérément leurs animaux dans la rue, espérant que ceux-ci s’étaient simplement égarés, même si au fond d’eux ils savaient qu’ils avaient probablement été enlevés pour le commerce de viande. Nous avons parlé avec l’employé d’un magasin qui nous a indiqué avoir vu des chiens portant des colliers ou bien des chiens errants être violemment enlevés dans les rues. Les voleurs utilisent des pinces en fer pour les attraper par le cou. Ils les forcent ensuite à entrer dans de petites cages situées sur le porte-bagage de leurs motos. Les voleurs partent ensuite en trombe pour que personne ne puisse les arrêter. Quiconque tentant de stopper les voleurs est à son tour menacé avec violence et met sa vie en danger. 

UN VOYAGE ÉREINTANT
Des chiens dérobés

Le transport

Lors de notre voyage, nous avons vu des camions et motos chargés de petites cages remplies de chiens et chats avec les pattes et museaux liés, incapables de bouger. Nos informateurs nous ont raconté que ces animaux sont transportés pendant de longues heures, parfois plusieurs jours, à travers les provinces, quelquefois les pays sans eau ni nourriture, sous des températures très élevées. Beaucoup d’entre eux meurent pendant le voyage, à cause de leurs blessures, de fatigue et de stress, de crises cardiaques ou écrasés sous le poids des autres animaux. C’était pour nous déchirant de voir défiler ces camions où s’entassent les cages de chiens et de chats, pouvant à peine respirer, assoiffés, affamés, apeurés et désespérément désireux de rentrer chez eux et de retrouver leurs familles. 

L'ATTENTE DÉSESPÉRÉE
Des chiens séquestrés

Zones de séquestration

Nous nous sommes rendus dans les endroits où les chiens et les chats sont séquestrés, parfois pendant des semaines, avant d’être massacrés. Gardés dans des cages sales ou des fosses, ils étaient entassés les uns sur les autres et n'avaient pratiquement pas d'espace pour bouger. À un endroit, nous avons vu les chiens se faire asperger à l’aide d’un tuyau d'arrosage. Mourant tous de soif, ils essayaient désespérément de lécher l'eau du sol ou de lécher les poils des uns et des autres. Les chiens se blottissaient les uns contre les autres, terrifiés. Lorsque nous nous sommes approchés de leurs cages, certains se sont approchés de nous, remuant la queue et cherchant désespérément un peu de bonté humaine. Nous nous sentions impuissants - si seulement nous pouvions tous les sauver.

EN ROUTE VERS L’ABATTOIR
Des chiens en route vers l'abattoir

Le transport jusqu’à l’abattoir

Nous avons vu un camion arriver et les employés attacher les chiens, les mettre dans des sacs ou des cages et les entasser dans le camion. On nous a indiqué qu’ils seraient transportés dans un abattoir à une centaine de kilomètres de là, un voyage de plusieurs jours où beaucoup d’entre ne survivront pas.

PRÉPARATION À L’ABATTAGE 

Forcés à manger

Au Vietnam, dans une rue remplie de restaurants de viande canine, nous avons vu des employés de restaurant enfoncer des tubes de plastique dans la gueule des chiens, les forçant à manger du riz et des déchets alimentaires pour tenter de les engraisser avant l'abattage. Les gros chiens rapportent plus d’argent car ils produisent plus de viande. C’était insoutenable de voir les chiens se débattre dans la douleur. On nous a appris que cette technique tuait parfois les chiens qui se retrouvaient avec l’estomac percé.
 
Vous en avez entendu assez sur le commerce de viande de chien et de chat ? Cliquez ici pour passer à l'action et y mettre fin maintenant.

UNE FIN CRUELLE
L'abattoir des chiens

L’abattage 

Nous avons été les témoins de chiens plongés dans des bassins d’eau et noyés, certains ont été étranglés à l’aide de nœuds à travers leur cage ou bien pendus jusqu’à ce qu’ils n’aient plus d’air.   Certains ont été battus à mort encore dans leurs sacs et d’autres ont été égorgés. Sur les marchés, nous avons même vu des chiens se faire brûler au chalumeau et des chats être plongés dans l'eau bouillante, parfois encore conscients. Pendant que nous documentions la façon dont les animaux étaient tués, nous ne pouvions nous empêcher de remarquer les chiens et les chats encore en vie, recroquevillés dans leurs cages en attendant leur tour. Ils pouvaient voir, sentir et entendre ce qui se passait, ils savaient ce qui les attendait.
 
Les employés de l’abattoir nous ont dit ne pas avoir reçu, ou peu, de formation sur la façon de tuer les animaux. Par conséquent, il est évident qu’aucun effort n’est fait pour minimiser la détresse et la souffrance de ces animaux. C'est incroyablement pénible à voir, mais ces travailleurs tuent tellement d'animaux par jour qu'ils sont devenus insensibles à l'horreur de ce qu'ils font, et au fait qu'ils se mettent en danger en travaillant dans ces horribles conditions sanitaires.

L'horrible trafic de viande de chien et chat

Préparation finale

Nous avons vu des cadavres d'animaux être préparés sur place ou après le transport vers les restaurants. La fourrure est retirée soit à l’aide d’un chalumeau ou alors le corps est placé dans de l'eau chaude jusqu'à ce que la peau ramollisse pour que la fourrure puisse être enlevée. Dans les vitrines, nous avons vu des bouchers ouvrir les carcasses pour prélever les organes et les os qui seront utilisés dans d'autres plats. On nous a dit qu’ils finissent parfois par être utilisés à des fins médicinales.

Une carcasse de chien

Le repas

Nous avons vu des gens manger de la viande de chien et de chat au restaurant avec leurs collègues lors d’un repas après le travail. La viande est utilisée pour faire des currys et les organes pour faire des soupes. La viande est généralement rôtie, grillée ou cuite à la vapeur et servie en morceaux. Nous avons également vu un cuisinier préparer une sauce à l’aide du sang des chiens massacrés. Beaucoup de locaux mangeaient la viande mais aussi des touristes qui expérimentaient le plat pour la première fois. Nous en sommes venus à nous demander s’ils savaient ce par quoi étaient passés les animaux avant d’arriver dans leur assiette ou s’ils savaient qu’ils étaient peut-être en train de manger l’animal de compagnie chéri de quelqu’un ?

Vous en avez lu assez ?

Je suis prêt à agir pour 
mettre fin au commerce 
de viande de chien et de chat

signez la pétition 

J'ai déjà contribué 
à sauver les animaux 

et je veux que QUATRE PATTES puisse sauver encore plus d'animaux
de ce commerce ignoble

en savoir plus