Recherche

Faire un donParrainage
L'abattage au pâturage

L'abattage au pâturage

Une méthode d'abattage sans long transport et sans stress pour les animaux

Le bien-être de l'animal se doit aussi d'être la priorité absolue pour les animaux dits « de rente », de la naissance à l'abattage en passant par l'élevage. Or, la méthode d'abattage habituelle de ces animaux est synonyme de stress, de peur et de souffrance. Les animaux sont séparés de leur troupeau habituel et sont ensuite transportés à l'abattoir avec des animaux étrangers provenant de différentes exploitations. L'expérience du transport, le fait que les personnes présentes soient des étrangers, l'environnement inconnu dans lequel se retrouvent soudainement les animaux et les conditions à l'abattoir constituent de puissants facteurs de stress et suscitent la peur.

Le fait de tuer à la ferme et dans les pâturages évite aux animaux le stress du transport et celui de l'abattoir. Cette méthode permet - à l'aide d'un simple tir - d'anesthésier l'animal dans son environnement familier et parmi ses congénères. L'animal n'est transporté à l'abattoir pour y être transformé qu'après son décès. De cette façon, les animaux meurent là où ils sont nés.

En collaboration avec l'agriculteur Nils Müller, l'Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiBL) et d'autres partenaires, le projet pionnier « L'abattage au pâturage » a été développé au cours des années de coopération dans la ferme « Zur Chalte Hose ». Après une phase pilote réussie et un permis temporaire limité, l'exploitation de Nils Müller a obtenu en 2018 un permis spécial de dix ans pour l'abattage du bétail au sein de son exploitation.

Depuis mai 2020, l'abattage des animaux dans les fermes et les pâturages est officiellement légalisé. Suite à une modification de l'ordonnance sur l'abattage, cette méthode d'abattage alternative est autorisée dans toute la Suisse sous conditions strictes à partir du 1er juillet 2020. Grâce à la légalisation de cette méthode, un plus grand nombre d'exploitations sont désormais autorisées à mettre en œuvre ce concept d'« abattage sans stress» pour leurs animaux.

L'abattage au pâturage