Recherche

Faire un don Parrainages
Strays: un projet pour les chiens errants

strays : un projet pour les chiens errants

20.5.2020

Un projet scientifique visant à déterminer la durabilité et l'efficacité des méthodes de gestion des populations de chiens errants

La surpopulation de chiens errants est un problème mondial de santé publique, de bien-être animal et d'environnement. QUATRE PATTE gère ces populations de chiens errants depuis plus de 25 ans, en utilisant une méthode humaine, la méthode Catch-Neuter-Vaccinate-Release (capture – stérilisation – vaccination – remise en liberté).  Cette méthode sans cruauté aide à réduire le nombre de chiens tout en améliorant leur bien-être.

Les vétérinaires de QUATRE PATTES travaillent avec les communautés à travers l'Europe de l'Est à l'aide de cliniques fixes et mobiles pour stériliser les chiens.  QUATRE PATTES soutient également des programmes en Allemagne et en Suisse ayant pour but de contrôler les populations de chats errants à travers des campagnes de sensibilisation, et en apportant localement un soutien aux vétérinaires en matière de stérilisation.

La méthode 
Catch-Neuter-Vaccinate-Release 
(capture – stérilisation – vaccination – remise en liberté)

En plus de 25 ans, nous avons soigné plus de 500 000 chiens et chats !

Outre la méthode CNVR, il existe d'autres moyens de réduire la taille des populations de chiens errants, tels que l'hébergement à long terme ou l'abattage massif des chiens. Ces méthodes n'offrent toutefois pas de solution durable à la surpopulation, car éliminer ces chiens de rues va créer un vide temporaire qui sera rapidement comblé par d'autres individus, soit de par la naissance de chiots, soit par la venue d'autres chiens provenant de zones voisines. De plus, ces méthodes posent de graves problèmes en matière de bien-être animal et sont donc à éviter.

Afin de déterminer la durabilité et l'efficacité des méthodes de gestion des populations canines mentionnées ci-dessus, QUATRE PATTES collabore actuellement avec l'université de Leeds, au Royaume-Uni, et l'IZSAM (Istituto Zooprofilattico Sperimentale dell'Abruzzo e del Molise "Giuseppe Caporale"), en Italie, sur le projet des chiens errants, « Strays ».

Ce projet est structuré comme une recherche universitaire de doctorat et implique donc la collecte de données sur les populations de chiens à partir de deux sites d'étude (Lviv en Ukraine et Teramo en Italie) et sur les attitudes du public envers les chiens errants à l'aide d'enquêtes en ligne. La taille des populations de chiens errants, les coûts financiers, l'impact sur le bien-être de ces populations canines et l'impact sur la santé publique sont quelques-uns des facteurs que cette étude prend en considération lorsqu'elle compare différentes méthodes de gestion des populations de chiens. Les données provenant de comptages répétés de chiens et d'enquêtes sur les attitudes du public face à ces populations sont collectées depuis avril 2018 et sont en cours d’analyse. Ceci nous permettra de voir quelle méthode de gestion des populations canines est la plus efficace pour réduire le nombre de chiens errants au fil du temps tout en améliorant leur bien-être et en réduisant le risque pour la santé publique.

Si vous désirez en savoir plus sur notre projet (en anglais) : https://straysproject.weebly.com/

aidez les animaux errants

Des projets dans le monde entier pour aider les chats et chiens errants

Faites un don