Recherche

Faire un don Parrainages
QUATRE PATTES fournit des soins essentiels aux chiens et aux chats errants du Cambodge

Aide aux animaux errants au Cambodge 

25.6.2019

QUATRE PATTES fournit des soins essentiels aux chiens et aux chats

Au Cambodge, les chiens et les chats doivent endurer d'immenses souffrances du fait de différents problèmes :

  • les capacités vétérinaires réduites,
  • l'abandon des animaux dans les temples bouddhistes,
  • le risque de transmission de la rage du chien à l'être humain
  • l'essor du trafic de viande de chat et de chien

QUATRE PATTES collabore avec Animal Rescue Cambodia, une organisation caritative locale, afin d'améliorer la vie des chats et des chiens errants à Phnom Penh, la capitale du pays. Le Cambodge a beau être réputé pour ses temples magiques et sa cuisine exotique, il reste l'un des pays d'Asie les plus pauvres et ne dispose d'aucune législation à même de protéger les animaux domestiques. D'autre part, la rage reste un danger significatif dans le pays et fait plus de 800 victimes par an.

La souffrance des animaux abandonnés dans les temples bouddhistes

Au Cambodge, les gens croient, à tort, qu'ils peuvent abandonner leur animal dans les temples bouddhistes (appelés « pagodes » dans le pays) car les moines s'occuperont d'eux. Il est vrai que les animaux y recevront un peu de riz ainsi que des restes, mais la plupart mourront de malnutrition et de maladie. Les chatons abandonnés dans les pagodes sont souvent condamnés à une vie misérable. La plupart de ces souffrances pourraient néanmoins être évitées en sensibilisant la population locale. En effet, les gens ne savent tout simplement pas comment il convient de s'occuper de ces animaux.

Mise à jour, octobre 2018

Ces derniers mois, nous avons recruté plusieurs personnes pour des postes importants. Parmi elles figure le Dr Susana Santos, vétérinaire à plein temps depuis fin juillet, qui est chargée de fournir des services médicaux et chirurgicaux aux animaux secourus et de former les jeunes vétérinaires Khmers. Le programme a également accueilli Kimsan Sann au poste de coordinateur de proximité Khmer en septembre 2018, qui aura un rôle clé au sein du programme : assurer la liaison entre la communauté locale et les moines, les religieuses ainsi que tous ceux qui s'occupent des chiens et des chats abandonnés dans les pagodes afin que les animaux reçoivent de meilleurs soins.

Une fois le coordinateur de proximité recruté, nous avons développé une méthode systématique pour évaluer le bien-être des animaux dans le cadre des différents projets mis en œuvre dans les pagodes. Ce modèle est actuellement utilisé pour fournir une estimation du nombre d'animaux vivant dans les temples, pour évaluer les personnes qui s'en occupent, ainsi que pour façonner notre programme de sensibilisation et de communication.

Notre équipe vétérinaire collabore déjà avec plusieurs pagodes locales pour organiser des services de stérilisation/castration et de vaccination, des ateliers de sensibilisation et des soins vétérinaires. Le programme offre également des services de stérilisation/castration gratuits aux propriétaires d'animaux qui n'ont pas les moyens de faire appel à un vétérinaire.

L'essor du trafic de viande de chien et de chat au Cambodge

Au Cambodge, le trafic de viande de chat et de chien fait rage à cause de la pauvreté, mais aussi parce que la population locale pense que la viande de chien présente des propriétés médicinales. Les principales victimes de ce trafic brutal sont les chiens et les chats, qui doivent endurer des souffrances inimaginables. Les animaux sont volés (beaucoup d'entre eux ont un propriétaire), puis transportés dans des cages ou des sacs où ils seront ensuite tués, le plus souvent par noyade. Vendue sur des étals situés au bord de la route, leur viande est étiquetée comme étant de la « viande spéciale » et devient de plus en plus populaire au Cambodge, surtout auprès des touristes. Le trafic de viande de chien est extrêmement dangereux pour la santé publique étant donné la forte présence de la rage dans le pays. En savoir plus sur le trafic de viande de chien et de chat.

Développer les capacités de la communauté locale

QUATRE PATTES entend développer les capacités des communautés locales à travers le partenariat afin qu'elles puissent traiter les problèmes de bien-être animal par elles-mêmes. Le programme fournit des services essentiels de secours, de traitement et de stérilisation afin d'éviter toute souffrance inutile aux animaux vulnérables des pagodes. L'engagement de la communauté est un facteur clé pour l'amélioration des soins apportés aux animaux vivant dans les pagodes et réduire le nombre d'abandons sur place. Un programme de formation a été développé pour autonomiser les moines, les religieuses et les personnes qui s'occupent des chats et des chiens dans les pagodes afin que les animaux bénéficient de meilleurs soins. Nous espérons réduire le nombre d'animaux capturés et tués par les trafiquants de viande de chien à travers des mesures efficaces, notamment la stérilisation/castration et la sensibilisation de la communauté.

Pour en savoir plus, sur notre organisation partenaire, rendez-vous sur Animal Rescue Cambodia

Mettons fin au trafic de viande 
de chien et de chat

Une des pratiques les plus controversées d'Asie en termes de bien-être animal

en savoir plus