Recherche

Faire un don Parrainages

QUATRE PATTES emmène Jeta, l'ourse à selfie, en sécurité

L’un des ours les plus tristes d'Europe a trouvé sa nouvelle maison

Née en 2011, Jeta a arpenté les plages, les villes et les attractions touristiques albanaises en pleine chaleur pendant des années afin de poser sur des selfies en échange d'une modique somme d'argent. Retenue par un anneau nasal rattaché à une chaîne, la moindre traction entraînait des souffrances considérables. Lorsqu'elle ne travaillait pas, elle restait sur le sol en béton d'un hangar sombre situé devant la maison de son propriétaire, à Korca. En 2016, les autorités albanaises ont aidé l'équipe vétérinaire de QUATRE PATTES à la secourir. Après avoir calmé l'ours, nous avons installé une micropuce et retiré son anneau nasal. L'examen vétérinaire a révélé une dentition presque entièrement détruite, des plaies ouvertes au niveau du nez, des signes de malnutrition et une maladie des yeux, mais Jeta a pu être transférée au zoo de Tirana en dépit de sa faiblesse.

« Nous sommes heureux que Jeta n'ait plus à souffrir. Mais nous n’avons pas encore atteint tous nos objectifs : entre 40 et 50 ours vivent toujours dans des conditions déplorables en Albanie. »

Thomas Pietsch, spécialiste de la vie sauvage chez QUATRE PATTES

Jeta ne fera plus de selfies sous un soleil brûlant (voir vidéo en allemand ci-dessous).

Note: Toute publicité apparaissant durant cette vidéo est tierce à QUATRE PATTES. Nous déclinons toute responsabilité quant à son contenu.

Transfert au PARC DES OURS DANSANTS de Belitsa

En août 2017, nous sommes enfin parvenus à transférer l'ourse Jeta au PARC DES OURS DANSANTS de Belitsa, que nous gérons en collaboration avec la Fondation Brigitte Bardot. Le parc compte un vaste enclos extérieur où Jeta pourra profiter d'une vie paisible et heureuse.

Jeta ne devra plus jamais porter d'anneau nasal

Un pas vers la fin de la détention privée des ours en Albanie

En octobre 2019, grâce au sauvetage de plus de 30 ours sauvés de mauvaises conditions de détention au cours des dernières années et à la pression exercée par les campagnes de plusieurs ONG nationales et internationales - dont QUATRE PATTES, l'Albanie opère un changement remarquable dans le but de renforcer les mesures contre les crimes environnementaux.

La «loi sur la protection et la préservation de la faune sauvage» a été modifiée et un «conseil national de la faune sauvage»  dont la tâche principale sera de surveiller et de contribuer à la mise en œuvre de la nouvelle loi va bientôt être créé. Bien que la loi n'interdise pas explicitement la détention d'ours en Albanie, il ne reste que très peu d'ours détenus dans de mauvaises conditions dans le pays. Pour les ours restants et les autres espèces sauvages indigènes, le gouvernement albanais prévoit de créer un sanctuaire près de Tirana.

Save the saddest bears

D'autres ours ont besoin de notre aide

faites un don