Faire un donParrainage
Que fait la Suisse  pour protéger les animaux à fourrure ?

Que fait la Suisse  pour protéger les animaux à fourrure ?

Vous trouverez ci-dessous les dispositions juridiques appliquées en Suisse pour protéger les animaux à fourrure

La législation relative aux animaux à fourrure varie considérablement selon le pays concerné. Ils ne sont protégés que partiellement, voire pas du tout à l'échelle mondiale. Vous trouverez ci-dessous des informations sur la situation en Suisse d'un point de vue juridique.

la situation juridique en Suisse

  1. La Suisse ne compte aucun élevage d'animaux à fourrure.
    La loi suisse en matière de protection des animaux stipule que les conditions de détention d'animaux sauvages tels que les visons et les renards doivent satisfaire aux normes applicables aux zoos. Ces exigences sont si rigoureuses que la Suisse ne possède plus d'élevages d'animaux à fourrure depuis longtemps. Il n'en reste pas moins qu'il est possible d'importer des produits à base de fourrure.
  2. Étiquetage des produits à base de fourrure depuis le 1er mars 2013
    Depuis le 1er mars 2013, l'étiquetage de la vraie fourrure est obligatoire en Suisse. En effet, les produits à base de fourrure doivent être dotés d'une étiquette indiquant clairement l'espèce, l'origine géographique et les conditions de détention de l'animal à fourrure concerné. Les fabricants ont bénéficié d'une période de transition d'un an pour s'adapter aux nouvelles normes. Par conséquent, depuis le 1er mars 2014, tous les produits à base de fourrure proposés à la vente en Suisse doivent clairement indiquer l'origine de la fourrure utilisée.
  3. QUATRE PATTES demande l'interdiction d'importer des produits à base de fourrure fabriqués dans des conditions cruelles pour les animaux. Bien que la Suisse soit exempte d'élevages de fourrure, les produits en fourrure peuvent continuer à être importés. Les produits importés doivent correspondre au standard suisse. En Suisse, l'obligation de déclaration doit être appliquée de manière conséquente et les infractions à cette obligation doivent être punies. La Suisse doit servir de modèle pour l'introduction d'une déclaration obligatoire dans d'autres pays.

 

Recherche