Faire un donParrainage
Clean meat ou viande synthétique

Viande Cultivée

De la vraie viande, pour laquelle aucun animal ne doit mourir - l'avenir appartient-il à la viande synthétique ?

Cela relève peut-être de la science-fiction, mais cette «cultivated meat», aussi connue sous le terme de viande synthétique, viande cultivée ou viande in vitro pourrait bientôt se retrouver dans nos assiettes. Donc de la viande que les scientifiques «produisent» dans des bioréacteurs sans qu'un seul animal ne doive mourir. La présentation en 2013 du premier hamburger produit en laboratoire a été très médiatisée, mais la cultivated meat pourrait bientôt révolutionner le marché agroalimentaire.

Cette viande pourrait-elle effectivement remplacer celle issue du bétail conventionnel et ainsi mettre fin à l’énorme souffrance d’innombrables animaux? Chez QUATRE PATTES nous suivons de près le dossier clean meat et de diverses publications parues jusqu’à présent avons appris ce qui suit :

  • En un an, les produits d'origine animale conventionnels «consomment» 56 milliards de vies animales, 70 % de l'utilisation mondiale de l'eau, 40 % de celle des terres et ils sont responsables pour 16.5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. La clean meat pourrait à l'avenir contribuer à préserver ces précieuses ressources et sauver des milliards d'animaux de conditions d’élevage indignes et d’un probable l'abattage. QUATRE PATTES est convaincu du bien fondé de cette approche.
  • Aujourd'hui, la production de viande synthétique est encore très coûteuse, mais plus la viande propre sera produite, au moins chère elle reviendra. Il est fort probable que la clean meat fera son entrée dans les restaurants et les super marchés dans quelques années.
  • Pour le moment, nous ne pouvons pas prédire exactement quelles seront les conséquences directes pour le bien-être des animaux de rente. Du point de vue de la protection animale, toutefois, nous sommes optimistes et pensons que la clean meat apportera de nombreux changements positifs pour les animaux de rente.

De notre entretien avec le Dr en médecine Mark Post ressortent quelques informations concernant la clean meat :

  • Pour chaque kilogramme d’aliments donné aux animaux, seule une fraction des calories sous forme de viande est disponible pour la consommation humaine. Cela signifie que le bétail consomme entre 5 et 10 kilogrammes de céréales pour ne produire finalement que 500 grammes de viande. Vingt fois plus de personnes pourraient être nourries avec cette quantité de céréales. La production de viande en croissance continuelle dévore des milliers de tonnes de céréales, qui ne sont plus disponibles pour les pauvres de ce monde.
  • La majeure partie des aliments d’origine animale que nous achetons dans les supermarchés provient d’animaux d’agriculture conventionnelle, qui est conçue pour produire autant que possible en peu de temps: beaucoup de viande, beaucoup d’œufs, beaucoup de lait. La priorité n’est pas donnée aux animaux qui peuvent pas, ou que marginalement vivre selon leurs besoins naturels.

Beaucoup de gens ne veulent plus supporter la souffrance des animaux de rente. Mais que faire ? La bonne nouvelle est que tout le monde peut influencer la manière dont les animaux vivent dans notre société. Faites tout simplement attention à ce que vous achetez!

Production de viande propre

La Cultivated Meat trouve son origine dans les cellules souches des muscles, prélevées sur les animaux (bovins ou porcins, par exemple) qu’il ne faut plus abattre. Le processus est complexe mais facile à comprendre : les cellules musculaires peuvent se multiplier. Une fois les cellules prélevées, elles sont cultivées à l'aide d'un milieu nutritif dans une boîte de Pétri - elles se multiplient et grandissent. Les cellules se connectent entre-elles et forment de petites fibres musculaires. La masse de viande ainsi obtenue peut être pressée dans toutes les formes imaginables - une boulette, des saucisses ou encore des nuggets. Le résultat est 100% de la vraie viande. Aux débuts du développement de la clean meat, un sérum de croissance animal (sérum foetal de veau) était utilisé pour la production. Aujourd'hui, cependant, la plupart des startups travaillent avec un sérum à base de plantes, l'alternative la plus durable et respectueuse des animaux.

quatre pattes préconise de suivre le principe des 3R:

REDUIRE – réduire la consommation de produits d'origine animale dans vos menus

RAFFINER – consommer des aliments répondant à des normes plus élevées en matière de bien-être animal.

REMPLACER – substituer les aliments d'origine animale par des alternatives végétales.
 
De cette manière, par vos choix de consommation, vous collaborez activement à ces principes et envoyez un signal positif ! 
Merci beaucoup pour votre soutien.

Recherche