Recherche

Faire un don Parrainages

La plus grande opération de sauvetage d'ours à bile s'est soldée par un succès retentissant

14.3.2019

Cinq ours à collier ont été sauvés de l'agonie au Vietnam

Difficile d'oublier une scène aussi triste : cinq ours emprisonnés dans des cages en béton et en métal. C'est d'abord Keo qui a été sauvée. Elle se trouvait dans une cage remplie de mouches où régnait une atmosphère étouffante par 35 °C, sans eau ni nourriture. Immobile, Keo était assise dans un coin avec la tête inclinée. Elle n'a prêté attention aux vétérinaires à aucun moment, même lorsque l'excitation de libérer les animaux les a gagnés ou lorsqu'ils préparaient l'anesthésie. Cet animal brisé et à bout de force n'est pas le seul à avoir souffert et à avoir été maltraité. Quatre autres ours prénommés Lim, Dieu, San et Khoai Lang, se trouvaient dans un état similaire.

« Lorsque nous sommes arrivés, Keo était déprimée. Après l'avoir auscultée, nous nous sommes rendu compte qu'elle avait dû souffrir énormément. Ses dents étaient en très mauvais état et elle souffrait d'une grave inflammation du foie et de la vésicule biliaire. L'ours San avait, quant à lui, perdu énormément de poils à cause de conditions de détention cruelles et peu hygiéniques. L'examen de la vésicule biliaire des ours a révélé que leur bile avait été prélevée régulièrement dans le passé. »

Dr Johanna Painer, vétérinaire à l'Université de médecine vétérinaire de Vienne 

Les premiers examens médicaux ont révélé des problèmes de santé, mais nous sommes certains de pouvoir traiter et soigner les animaux au sein de notre FORÊT DES OURS de Ninh Binh dans les semaines à venir.

1 600 km pour une vie meilleure

Ces souffrances appartiennent désormais au passé. Nous avons réussi à sauver les cinq ours exploités pour leur bile dans les provinces de Binh Duong et de Dong Nai, au Vietnam. L'équipe de QUATRE PATTES a examiné les cinq ours en compagnie de Johanna Painer, vétérinaire de l'Université vétérinaire de Vienne. Ensemble, ils ont confirmé que les cinq ours avaient fait l'objet de prélèvements de bile. Au terme de deux jours d'examens et d'une opération de sauvetage, la seule chose qui séparait les ours de leur nouvelle vie au sein de la FORÊT DES OURS de Ninh Binh étaient les 48 heures de route à effectuer pour rejoindre le nord du pays.

Note: Toute publicité apparaissant durant cette vidéo est tierce à QUATRE PATTES. Nous déclinons toute responsabilité quant à son contenu.

Plusieurs morts inexpliquées dans les élevages d'ours

Notre objectif premier était de secourir sept ours détenus dans la province de Dong Nai, au sud du Vietnam. Malheureusement, des événements tragiques sont venus modifier nos projets. Quatre des ours que nous souhaitions sauver sont morts dans des circonstances inconnues en l'espace d'une semaine. Ils vivaient tous dans le même élevage. Par conséquent, QUATRE PATTES appelle le gouvernement vietnamien à mener une enquête approfondie sur les causes de ces décès. Certains propriétaires d'ours tuent leurs animaux afin de vendre leurs organes et de faire des bénéfices jusqu'au bout. Si tel a été le cas avec les quatre ours décédés, QUATRE PATTES exige que les responsables soient punis.

Un nouveau succès contre les conditions cruelles d'élevage des ours au Vietnam

Notre opération de sauvetage a été un succès, mais beaucoup reste à faire. En effet, la demande de bile d'ours à des fins soi-disant médicales reste élevée en Asie, même s'il existe des alternatives. Aujourd'hui, environ 400 ours vivent encore dans des conditions atroces dans les élevages du Vietnam.

Soutenez les ours dans leur nouveau cadre de vie

Aidez les cinq rescapés à oublier les souffrances du passé

faites un don