Recherche

Faire un don Parrainages Menu
Arosa: Meimo sort pour la première fois de l'enclos intérieur

Meimo et Amelia: Première sortie en plein air – dans la neige d'Arosa

19.5.2019

Les ours bruns Amelia et Meimo explorent l’enclos extérieur encore enneigé

Amelia et Meimo, qui ont trouvé leur nouveau foyer à Arosa Terre des Ours le 1er février der-nier, ont été autorisés à explorer l'enceinte extérieure pour la première fois durant la journée d’hier. Après plus de trois mois d’acclimatation au sein du refuge d’Arosa Terre des Ours, ils ont parcouru pour la première fois la spacieuse enceinte extérieure orientée vers le sud. Cu-rieux, mais néanmoins remarquablement prudents, ils ont pu faire leurs premières expé-riences avec l'herbe, la terre et la neige. Après des années passées en captivité, c'étaient des sensations complètement nouvelles pour les ours. Aujourd'hui, la vie qu’ils mènent à Arosa Terre des Ours répond à leurs besoins naturels.

Durant les dernières semaines, de nombreux soigneurs et bénévoles, surtout, ont pu être observés à Arosa Terre des Ours. Infatigablement ils ont prêté main forte à la nature afin que le grand enclos extérieur – et surtout la clôture électrique, puissent être déblayés et accueillants pour les ours. L'effort en valait la peine. Hier, samedi 18 mai, Amelia et Meimo ont pu explorer pour la première fois l'enceinte extérieure d’Arosa Terre des Ours. Comme prévu, l'ourse Amelia ne s’est pas montrée farouche quand elle a été relâchée dans l'enclos extérieur. Curieuse, la femelle de 13 ans a posé ses pattes sur les premières pousses d'herbe brune et a exploré son nouveau terrain de jeu. Après quelques minutes seulement, l'ourse qui aime grimper a appris pour la première fois que la clôture électrique pinçait. Amelia a pris peur et s'est rapidement retirée dans l’environnement familier de l’enclos intérieur. L’ours brun Meimo, 13 ans lui aussi, observait Amelia de près. Dès qu'Amelia a fait un peu de place, il s'est avancé prudemment dans la nature qui s’offrait à lui. Cela lui a immédiatement plu et il s’est mis à creuser des trous dans le sol – s’intéressant aux racines odorantes, aux vers et aux larves de scarabées. Puis il s'est aventuré plus loin pour explorer la vaste en-ceinte extérieure. Il a courageusement placé ses pattes dans la neige mouillée pour la première fois et a effectué une petite promenade au sein de son nouveau foyer situé à 2000 mètres au-dessus du niveau de la mer, où il pourra mener une vie aussi proche que possible de la nature à l'avenir, parcourir les prairies et les forêts et se baigner dans des étangs. Néanmoins, l'ours Meimo a aussi regardé en arrière régulièrement. Il semblait vouloir s'assurer que son environnement familier, l’enclos intérieur avec son amie Amelia, demeure à proximité.

« La réaction d'Amelia et Meimo au nouvel environnement montre combien il est important de donner aux ours un environnement naturel.
Maintenus dans de petites cages situées à côté d’un
restaurant, ces animaux sauvages n’ont jamais eu la chance de vivre selon leurs besoins naturels ni de développer leur propre caractère. Or, comme on a pu l’observer aujourd’hui avec la libération d’Amelia et Meimo, même des installations extérieures enneigées leur ont procuré une joie visible. »

Hans Schmid, directeur scientifique chez Arosa Terre des Ours

Napa a également observé les premières expériences des nouveaux amis ours dans l'enclos extérieur. Après le retour d'Amelia et de Meimo dans leurs enclos intérieurs, Napa a lui aussi été autorisé à retourner dans l’enclos extérieur comme il avait terminé d’hiverner.

Au début, il s’est montré réservé jusqu'à ce qu'il ose enfin refaire ses premiers pas dans la nature. Il a reniflé les traces laissées par Meimo et a suivi le même chemin que ce dernier avait emprunté. Comme Napa connaît déjà l'enclos extérieur depuis l'année dernière, il a rapidement repris confiance et s’est dirigé vers les endroits qu’il affectionne, avant de se retirer à nouveau à l'intérieur. Les premières expériences des ours en plein air ont eu lieu sous la direction de Hans Schmid, directeur scientifique d’Arosa Terre des Ours. Malgré le fait que la majeure partie de l'aire extérieure soit recouverte de neige, les premiers pas des trois ours bruns après l'hivernation relèvent d’une grande importance. Au cours des prochains jours, l’attention des soigneurs d’Arosa Terre des Ours se focalisera sur l’adaptation progressive d’Amelia et de Meimo aux espaces extérieurs et la socialisation les trois ours.

Alexandra Mandoki, Country Manager de QUATRE PATTES en Suisse se réjouit de leur libération dans l’enclos extérieur. Elle a tout d’abord remercié les déblayeurs de neige assidus avant de souligner qu’il reste encore beaucoup à faire:

« Malheureusement, de nombreux ours maintenus en captivité continuent de souffrir. Nous voulons offrir les mêmes perspectives d'avenir que celles qu’Amelia, Meimo et Napa ont à Arosa, à d’autres ours bruns ».

Alexandra Mandoki, country manager de QUATRE PATTES en Suisse

Des visages heureux et une équipe fière à Arosa

« Nous sommes très heureux et fiers de pouvoir offrir à Amelia, Meimo et Napa un avenir bien meilleur. Cette ouverture émouvante des installations extérieures fait partie d'un processus passionnant que nous allons partager avec tous nos supporters et fans au cours des prochains jours, d'une manière transparente et informative. »

Pascal Jenny, Président de la Fondation Arosa Bären

Le streaming en direct sur les réseaux sociaux d'Arosa Terre des Ours, de QUATRE PATTES et du Tourisme d’Arosa a réjoui de nombreuses personnes durant le week-end. La transmission des connaissances et le bien-être des animaux est toujours une priorité absolue à Arosa Terre des Ours. Et c’est une source de fierté. C'est d’ailleurs ce qu'a démontré l'approche prudente offerte aux ours à l'égard de l'enclos extérieur mesurant près de trois hectares.

De la cage attenante au restaurant à l’univers montagneux d'Arosa

Amelia et Meimo ont été détenus à Shkoder en Albanie dans une cage attenant à un restaurant. Le propriétaire a décidé de les remettre à l'organisation de protection des animaux QUATRE PATTES, qui a pu amener les deux ours bruns âgés de 13 ans jusqu’à Arosa Terre des Ours au cours d’un périlleux parcours hivernal, à la fin du mois de janvier. Au sein des installations intérieures, Amelia et Meimo ont progressivement appris à devoir chercher leur nourriture et se sont rapidement retrouvé en état d’hivernation. Pendant des années, tous deux n'ont guère eu la chance de vivre leurs besoins naturels. Il est donc d'autant plus réjouissant qu’une vie au sein des montagnes d’Arosa attende ces deux ours dotés d’une grande curiosité.

Ouverture durant l'Ascension et la Pentecôte

Déjà pour l'Ascension et la Pentecôte, Arosa Terre des Ours rouvrira ponctuellement ses portes après la pause hivernale. La saison estivale avec ouverture quotidienne débutera le 15 juin 2019. Via divers canaux de communication (médias sociaux, site web, etc…), il sera possible d’observer les prochaines sorties des ours dans l'enclos extérieur ainsi que les premières mesures de socialisation. Arosa Terre des Ours est synonyme de transfert de connaissances et d'émotions. Une autre raison valable de se tourner avec entrain vers la saison estivale et d’acquérir le nouvel abonnement Arosa Terre des Ours lancé à CHF 100.- (hors téléphérique). Les heures d'ouverture et d'autres informations sur les ours sont disponibles en tout temps sur le site internet d'Arosa Terre des Ours.